Accueil News International L’ONU prévoit une croissance économique mondiale de 4,7% en 2021

L’ONU prévoit une croissance économique mondiale de 4,7% en 2021

NATIONS UNIES (AP) – Les Nations Unies ont averti lundi que l’économie mondiale est “à un point de basculement”, toujours affectée par la pandémie COVID-19, dont les effets se feront sentir pendant des années, bien que l’organisation s’attende à une certaine reprise avec une croissance de 4,7% en 2021, qui compenserait à peine les pertes de 2020.

Le nouveau rapport des Nations Unies sur la situation et les perspectives de l’économie mondiale a noté que la crise historique déclenchée par l’impact mondial du coronavirus a entraîné une contraction de l’économie de 4,3% en 2020, la plus forte contraction de la production mondiale depuis la Grande Dépression qui a commencé en 1929, et bien plus élevé que la réduction de 1,7% lors de la Grande Récession de 2009.

«La profondeur et la gravité de la crise sans précédent laisse présager une reprise lente et douloureuse», a déclaré l’économiste en chef des Nations Unies Elliott Harris, secrétaire général adjoint au développement économique. «Alors que nous entrons dans une longue phase de reprise avec le déploiement des vaccins COVID-19, nous devons commencer à conduire des investissements à long terme qui tracent une voie vers une reprise plus résiliente, accompagnés d’une stratégie budgétaire qui évite une austérité prématurée.».

Les verrouillages, les quarantaines et les mesures de distanciation sociale introduites au deuxième trimestre de 2020 “ont contribué à sauver des vies, mais ont également perturbé les moyens de subsistance de centaines de millions de personnes dans le monde”, indique le rapport.

En avril, notait le document, “les mesures de confinement total ou partiel avaient touché près de 2,7 milliards de travailleurs, soit 81% de la main-d’œuvre mondiale”. 131 millions de personnes supplémentaires, dont beaucoup étaient des femmes, des enfants et des personnes issues de communautés marginalisées, ont été poussées dans la pauvreté.

La Chine, deuxième plus grande économie du monde et où le COVID-19 est apparu pour la première fois, a été le seul pays au monde à enregistrer une croissance économique positive en 2020, de 2,4%. Selon les estimations de l’ONU, il augmenterait de 7,2% en 2021.

Hamid Rashid, directeur du Service de surveillance de l’économie mondiale des Nations Unies et auteur principal du rapport, a expliqué lors d’une conférence de presse que la Chine représentera environ 30% de la croissance mondiale en 2021. Si cela se produit, a-t-il déclaré, cela aidera de nombreux pays. en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, fournissant des ressources et des matières premières à la Chine.

Selon les prévisions des Nations Unies, l’économie américaine croîtra de 3,4% en 2021 après une contraction de 3,9% en 2020. L’économie japonaise croîtra de 3% cette année après s’être contractée de 5,4% l’an dernier, et les économies de la zone euro croîtront de 5% après une contraction de 7,4% en 2020.

Les pays en développement ont subi une contraction plus modérée de 2,5% l’année dernière, et l’ONU s’attendait à ce qu’ils enregistrent une reprise de 5,7% en 2021.

Les grands gagnants étaient les marchés boursiers, a noté Rashid.

L’indice japonais Nikkei 225 a augmenté d’environ 45% entre mars et décembre, tandis que le Dow Jones et le S&P 500 ont augmenté de plus de 30%, par rapport à des croissances moyennes inférieures à 10% au cours des cinq années précédentes.

“Et c’est alarmant car cela montre le décalage entre les activités économiques réelles et les activités du secteur financier”, a-t-il déclaré.