Accueil News International L’Open de tennis de Singapour aura un public s’il n’y a pas...

L’Open de tennis de Singapour aura un public s’il n’y a pas de nouvelles infections

L'Open de tennis de Singapour, qui se tiendra du lundi au dimanche, accueillera 250 spectateurs en demi-finale et en finale dans le cas où aucune nouvelle infection de covid-19 n'est détectée dans la cité-état EFE / / Kai Försterling / Archive L’Open de tennis de Singapour, qui se tiendra de ce lundi à dimanche, réunira 250 spectateurs en demi-finale et en finale dans le cas où aucune nouvelle infection de covid-19 n’est détectée dans la cité-état . / / Kai Försterling / Archiver

Bangkok, 22 février . .- L’Open de tennis de Singapour, qui se tiendra de ce lundi à dimanche, réunira 250 spectateurs en demi-finale et en finale dans le cas où aucune nouvelle contagion de covid n’est détectée -19 dans le cité-état.
Tous les joueurs, techniciens et officiels étrangers doivent subir des tests PCR quotidiens, entre autres mesures mises en place par les organisateurs pour maintenir la sécurité et éviter la contagion.
Au moins 200 personnes d’autres pays sont arrivées à Singapour pour le tournoi de 250 catégories, le plus bas du circuit ATP, et qui est le témoin de l’Open d’Australie.
Les premiers tours du tournoi, auxquels participent le Français Adrian Mannarino (36e du classement mondial) ou le Croate Marin Cilic (43e) comme les noms les plus en vue, débutent aujourd’hui sans spectateurs.
Les organisateurs évalueront si en demi-finale ou en finale, cette dernière prévue dimanche, ils auront la fréquentation maximale de 250 spectateurs, à la condition que de nouvelles infections locales de coronavirus ne soient pas détectées les jours précédents à Singapour.
Depuis le début de la pandémie, la cité-état a confirmé 59 869 infectés par le covid-19, la grande majorité en raison de l’épidémie dans les casernes où vivent des travailleurs immigrés, dont 29 décès.
Dans le rapport de dimanche, les autorités sanitaires ont annoncé 11 nouveaux cas, tous d’origine étrangère et trouvés dans des centres de quarantaine.
La dernière contagion locale a été détectée le 17 février.