Déchargement de l'envoi au Venezuela Déchargement de l’envoi au Venezuela

Un avion avec 32 tonnes de fournitures médicales, obtenu grâce à l’aide internationale, a atterri ce dimanche au Venezuela “pour aider à sauver la vie” des citoyens et “corriger la précarité du système de santé”, a rapporté le député de l’opposition Miguel Pizarro.

«Aujourd’hui, dimanche 22 novembre 2020, Un avion de Paris, envoyé par la communauté internationale des donateurs, est arrivé dans le pays avec 32 tonnes de fournitures sanitaires», Lit une déclaration de Pizarro et distribuée par l’équipe du chef de l’opposition Juan Guaidó.

Parmi les fournitures figurent des équipements de protection individuelle, «Kits hospitaliers avec fournitures essentielles», masques, savons, protecteurs oculaires, ainsi que «fournitures et fournitures nutritionnelles pour la campagne de vaccination».

(photo: @unicefvenezuela) (photo: @unicefvenezuela)

«L’aide humanitaire soutient le pays et arrive au Venezuela grâce à la solidarité des gouvernements et des organisations multilatérales»Ajouta Pizarro, nommé par Guaidó comme commissaire de l’ONU.

Pour cette raison, il a remercié la communauté internationale des donateurs et les agences humanitaires “qui continuent de permettre à cette aide d’atteindre les Vénézuéliens”.

«Dans le même temps, nous rappelons que l’espace humanitaire et les principes humanitaires: égalité, neutralité, impartialité et indépendance opérationnelle, doivent être respectés; et la tentative de propagande et de manipulation doit être condamnée », a souligné le législateur.

image-infobae

Le 4 novembre, l’opposition vénézuélienne a condamné dans un communiqué l’utilisation alléguée que, selon ce qu’elle a dénoncé, le régime de Nicolás Maduro aurait fait de l’aide reçue par l’Unicef ​​pour promouvoir la campagne politique du parti au pouvoir face aux élections législatives du 6 décembre. .

En outre, Pizarro a averti à cette occasion que l’utilisation de l’aide humanitaire à des fins de propagande politique allait à l’encontre des principes humanitaires.

La pandémie

Trois femmes sont décédées au Venezuela au cours des dernières 24 heures à cause du covid-19, avec lequel il y a déjà 869 personnes tuées par la maladie causée par le nouveau coronavirus, a rapporté ce samedi le ministre des Communications du régime, Freddy Ñáñez. En outre, 418 nouvelles infections ont été enregistrées, dont 363 sont transmises par la communauté et 55 sont des «cas importés» par des migrants de retour.

L’état nord-ouest de Zulia, à la frontière de la Colombie, est la région où les plus récents infectés ont été détectés (140). Au total, 78 des cas se trouvaient dans la capitale, Maracaibo.

Derrière se trouve Caracas, avec 65 nouvelles infections, suivie des États de Lara (38), Bolívar (30), Táchira (22), Miranda (17), Mérida (16), La Guaira (13), Aragua (12) , Nueva Esparta (6), Anzoátegui (3) et Trujillo (1).

Sur les 55 cas «importés», 53 provenaient de Colombie et deux du Brésil.

Ainsi, depuis le début de la pandémie et selon les données du régime, 99435 infectés par le nouveau coronavirus ont été confirmés au Venezuela, dont 94355 personnes se sont déjà rétablies.

Le Venezuela conclura demain sept jours d’assouplissement partiel de l’économie, qui seront vraisemblablement suivis d’une semaine de quarantaine radicale dans un système que la dictature de Nicolás Maduro appelle 7 + 7.

(Avec des informations d’.)

PLUS SUR CE SUJET:

La Russie a assuré que son vaccin contre le coronavirus sera moins cher que celui de ses concurrents Pfizer et Moderna

Comment vous vivez dans des zones de guerre en attendant le vaccin contre le COVID-19