15 minutes. La ville de New York a annoncé mercredi l’annulation de ses contrats avec la société de Donald Trump, après l’assaut du Capitole mené par des partisans du président sortant des Etats-Unis.

“Le président a incité une rébellion contre le gouvernement des États-Unis qui a tué cinq personnes et a menacé d’empêcher le transfert constitutionnel du pouvoir”, a déclaré le maire de New York Bill de Blasio dans un communiqué.

“La ville de New York ne sera en aucun cas associée à ces événements impardonnables et nous allons prendre des mesures immédiates pour mettre fin à tous les contrats avec l’Organisation Trump”, a ajouté le politicien démocrate.

Plus précisément, la ville annulera les contrats d’exploitation d’un carrousel de Central Park, de deux patinoires et d’un terrain de golf.

Acte criminel

De Blasio avait annoncé hier que New York étudiait la possibilité de mettre fin à ces accords en raison de ce qui s’est passé à Capitol Hill.

Dans une interview accordée à la chaîne MSNBC, le maire a expliqué que le conseil municipal considère la violence dans le Capitole comme un acte criminel. Il a dit que cela lui donne le droit d’annuler les contrats, conformément aux clauses qui y sont incluses.

“Inciter à une insurrection contre le gouvernement américain est clairement une activité criminelle”, a insisté de Blasio.

Ces derniers jours, plusieurs entreprises et entités ont décidé de rompre les liens avec Trump, dont deux des banques utilisées par le magnat de New York.

De plus, la PGA a annoncé qu’il ne disputera pas son championnat au Trump National Golf Club Bedminster dans le New Jersey. Ils considèrent que cela serait «préjudiciable» à leur marque.