Accueil News International Nouveau massacre en Colombie: cinq morts et deux blessés

Nouveau massacre en Colombie: cinq morts et deux blessés

Au moins cinq jeunes sont morts, dont un mineur, ont laissé une attaque qui s’est produite à l’aube ce dimanche dans le sud-ouest de la Colombie, lors du sixième massacre enregistré jusqu’à présent cette année dans le pays, ont rapporté les autorités.

Après avoir fait un premier rapport de quatre décès, l’autorité sanitaire de la municipalité de Buga, où les événements se sont produits, dans le département de la Valle del Cauca, a augmenté le nombre de morts.

“Malheureusement, nous devons confirmer que (…) il y a eu la mort d’une des jeunes victimes de cet événement malheureux”, qui se trouvait à l’hôpital, a déclaré à l’. Mauricio Soto, secrétaire local de la Santé.

Selon le rapport de police, l’attaque a eu lieu dans une ferme où des hommes armés sont venus demander le fils du propriétaire des lieux.

Ensuite, les tueurs à gages présumés ont tiré sur les personnes présentes.

Trois jeunes de 18 ans et un de 17 ans sont morts dans la fusillade, en plus d’un quart dont l’âge est inconnu à l’hôpital, tandis que deux personnes blessées restent «stables», selon Soto.

La police et les soldats des unités spécialisées dans la lutte contre les enlèvements et les extorsions, ainsi que les procureurs, se sont rendus sur les lieux “pour retrouver les responsables de ce crime odieux”, a déclaré Eduardo Zapateiro, commandant de l’armée, dans une vidéo.

Les autorités n’ont fourni aucune autre information sur les motifs de l’attaque ou l’identité des assaillants.

De nombreux gangs et groupes armés contestent le contrôle des itinéraires de trafic de drogue et des champs de coca et de feuilles de marijuana dans la Valle del Cauca, ainsi que des lieux de micro-trafic et de collecte d’extorsion.

Selon l’observatoire Indepaz, il s’agit du sixième massacre – ou meurtre d’au moins trois personnes dans le même événement – qui s’est produit jusqu’à présent en 2021.

L’année dernière, la Colombie a été confrontée à la plus grande attaque de groupes armés qui se financent contre le trafic de drogue et l’exploitation minière illégale depuis la signature de la paix avec les guérilleros des FARC en 2016.

Indepaz a enregistré 91 massacres en 2020, faisant 381 morts.

Malgré l’accord avec les FARC, un conflit persiste dans le pays qui, en près de six décennies, a été confronté à des guérilleros, des agents de l’État, des paramilitaires et des trafiquants de drogue, avec un solde de plus de neuf millions de victimes, dont des morts, des disparitions et des personnes déplacées.

dl / dg