15 minutes. Le président de la Chambre basse américaine, la démocrate Nancy Pelosi, a déclaré mercredi que Donald Trump “doit partir” puisqu’il est “un danger clair et présent” pour le pays, dans le débat précédant le vote d’une nouvelle destitution contre le président, accusé d ‘”incitation à l’insurrection”.

“Nous savons que le président américain a incité cette insurrection, cette rébellion armée contre notre pays commun. Il doit partir. C’est un danger clair et présent pour la nation que nous aimons tous”, a déclaré Pelosi en séance plénière de la Chambre basse.

Pour leur part, plusieurs législateurs républicains se sont opposés à la mesure, affirmant qu’elle allait à l’encontre des appels à l’unité dans les moments difficiles que traverse le pays.

“Ce n’est pas la voie si nous voulons regagner l’unité. Il est temps de chercher un remède. Arrêtons cette mise en accusation”, a répondu Jeff van Drew, un législateur républicain du New Jersey.

Absolument ridicule

Les États-Unis connaissent des tensions politiques récentes sans précédent après l’attaque violente contre le Capitole la semaine dernière par une foule de partisans de Trump, qui a fait cinq morts.

Le président sortant a critiqué la nouvelle mise en accusation contre lui comme “absolument ridicule” et “une continuation de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de la politique”.

Tout cela moins d’une semaine avant la cérémonie officielle de passation des pouvoirs, prévue le 20 janvier, au cours de laquelle le démocrate Joe Biden assumera la présidence.

Les autorités ont déjà procédé à un énorme déploiement policier à Washington, avec plus de 10 000 soldats. Ils ont également érigé des clôtures autour du Capitole, sur les marches duquel l’investiture aura lieu.