EFE / EPA / FRANCK ROBICHON . / EPA / FRANCK ROBICHON

Tokyo, 13 janvier . .- Tokyo accueille la 32e Foire internationale de la bijouterie, l’un des événements les plus importants du secteur en Asie, qui se tient cette année dans la capitale japonaise avec des milliers de participants malgré l’état d’urgence déclaré pour la pandémie.
L’événement, connu sous le nom d’IJT pour son acronyme en anglais, se déroule au Japon depuis plus de trois décennies, et l’édition de cette année devrait accueillir 510 exposants et quelque 30 000 visiteurs, selon les données des organisateurs.
Ses dirigeants ont décidé d’aller de l’avant avec la foire après que le gouvernement japonais a décidé de déclarer l’état d’urgence à Tokyo et ses environs du vendredi dernier au 7 février, ce qui implique des restrictions pour les événements de masse, entre autres mesures.
Les directives gouvernementales fixent une limite de fréquentation de 5 000 personnes en même temps pour chaque espace qui accueille des événements de masse ou 50% de sa capacité maximale, des restrictions qui «n’ont pas d’impact» sur l’IJT, selon ses organisateurs.
Les responsables de l’événement ont cependant souligné que l’IJT sera effectué “conformément aux recommandations de contrôle du covid-19” des autorités japonaises, y compris l’obligation pour les participants de porter un masque, la mesure de la température corporelle à l’entrée ou ventilation fréquente des espaces clos.
La foire se déroule jusqu’au 16 janvier au centre des congrès Big Sight à Tokyo, et bien qu’elle accueille chaque année des milliers de visiteurs du monde entier, cette fois, on s’attend à ce que la fréquentation soit alourdie par l’interdiction de l’entrée des voyageurs étrangers appliquée par le Japon depuis fin décembre.
Les participants comprennent des artisans, des fabricants et des distributeurs de bijoux traditionnels japonais et haut de gamme, des marchands de perles et de diamants japonais indigènes et d’autres pierres précieuses telles que des saphirs, des rubis, des agates ou des émeraudes.
Lors de son édition 2019, des exposants de 32 pays du monde entier ont participé et des produits d’une valeur de 30,6 millions de dollars ont été vendus, selon les données de l’organisation.