Émeute à Washington lors de l’assaut contre le Capitole des partisans de Trump / PE

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur e-mail Partager sur WhatsApp

Il décline toute responsabilité pour l’attaque contre le Capitole et considère son discours précédent comme «approprié»

Le président des États-Unis, Donald Trump, a assuré que la destitution initiée par les démocrates à la Chambre des représentants après l’assaut du Capitole faisait partie de la “chasse aux sorcières” contre lui et a prévenu qu’elle provoquait “une colère énorme ».

Les démocrates accusent Trump “d’incitation à l’insurrection” par l’entrée de centaines de ses partisans au siège du Congrès le 6 janvier. Le président a évité de condamner cette attaque dans ses premières déclarations et ne l’a fait que le lendemain, après que des démissions et même des menaces de licenciement aient été déclenchées.

Trump, qui s’est entretenu avec les médias avant de partir pour le Texas, a de nouveau plaidé ce mardi pour la “non-violence” et a qualifié de “dangereux” que les démocrates veulent le démettre de nouveau de leurs fonctions – ils ont déjà tenté sans succès au début. de 2020 également par voie de «destitution» -, selon CNN.

«C’est en fait la continuation de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire politique. C’est ridicule, absolument ridicule », a-t-il déclaré dans des déclarations aux journalistes. En ce sens, il a directement accusé les principaux dirigeants démocrates du Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, de mettre le pays en danger.

Trump a harangué ses partisans à l’occasion de la session conjointe du Congrès pour certifier la victoire électorale de son rival, Joe Biden, aux élections de novembre. Il l’a fait après avoir demandé publiquement au vice-président, Mike Pence, le plus haut représentant du Sénat, d’arrêter le processus.

Cependant, l’actuel occupant de la Maison Blanche a évité de faire de l’autocritique et considère que le discours devant les manifestants, dans lequel il a proclamé qu’il n’accepterait «jamais» le résultat des élections, était «tout à fait approprié». Selon Trump, c’est ainsi que «tout le monde» qui a «analysé» ses propos l’aurait transféré.

Ses messages incendiaires lui ont également coûté le veto des réseaux sociaux, particulièrement douloureux dans le cas de Twitter, qu’il utilisait autrefois comme orateur. Sur cette question également, il estime que la suspension de ses comptes provoque “de la colère”, bien qu’il se vante d’avoir toujours “un énorme soutien”.

«Je pense que les grandes entreprises technologiques font des choses horribles dans notre pays», a-t-il déclaré avant d’embarquer dans Air Force One.

Plus tard, de la partie du mur construite à la frontière mexicaine d’Alamo, il a averti le Congrès qu’invoquer le 25e amendement comporte “un risque zéro” pour lui, mais que le mouvement “reviendra pour persécuter Joe Biden et son administration”. «Faites attention à ce que vous souhaitez», prévint-il.

Dans le même temps, au début de son discours, dans lequel il a également réitéré ses critiques de “destitution”, il a dénoncé que “la liberté d’expression est menacée comme jamais auparavant”, comme le rapporte la chaîne de télévision CNN.

“La tromperie de la” mise en accusation “est une continuation de la plus grande et la plus odieuse chasse aux sorcières”, a-t-il ajouté, soulignant que le processus “provoque une colère, une division et une douleur énormes” qui, à son avis, “est très dangers pour l’Amérique en ce moment.

RENCONTRE AVEC PENCE

Trump et Pence se sont rencontrés lundi à la Maison Blanche, lors de leur première réunion depuis l’assaut du Capitole. Selon des sources consultées par divers médias, la réunion a duré environ une heure et demie et s’est déroulée sur un ton cordial, malgré la distance politique de plus en plus évidente entre les deux.

Pence est devenu le protagoniste ces derniers jours en appelant à invoquer le vingt-cinquième amendement à la Constitution, qui habilite le vice-président à rassembler une majorité du gouvernement avec laquelle renverser le président.

Rubriques connexes