Accueil News International Turquie – Un tribunal confirme la peine de prison d’un député pro-kurde...

Turquie – Un tribunal confirme la peine de prison d’un député pro-kurde qui a dénoncé les abus de femmes interrogées

16/04/2017 Le Parti républicain du peuple (CHP) et le Parti démocratique du peuple (HDP) ont mis en doute la légalité du référendum constitutionnel tenu ce dimanche en Turquie, dans lequel la réforme constitutionnelle a été approuvée par une marge étroite qui établit un système politique présidentiel POLITICA EUROPE TURKEY STRINGER. 16/04/2017 Le Parti républicain du peuple (CHP) et le Parti démocratique du peuple (HDP) ont mis en doute la légalité du référendum constitutionnel tenu ce dimanche en Turquie, dans lequel la réforme constitutionnelle a été approuvée par une marge étroite qui établit un système politique présidentiel POLITICA EUROPE TURKEY STRINGER.

MADRID, 21 ANS (EUROPA PRESS)

Une cour d’appel turque a confirmé la peine de deux ans et demi de prison du député de l’opposition Omer Faruk Gergerlioglu, du Parti démocratique du peuple (HDP), que le gouvernement accuse d’avoir des liens avec le Parti des travailleurs interdit au Kurdistan (PKK ), actuellement impliquée dans un conflit armé contre Ankara.

Gergerlioglu a rapporté en décembre dernier que des femmes soupçonnées et détenues avaient été soumises à des fouilles humiliantes par la police dans les provinces turques.

Ses accusations ont été soutenues par plusieurs prisonniers qui ont décrit leurs expériences de violence sexuelle systématique aux mains de la police, mais le ministre de l’Intérieur, Suleyman Soylu, les a démenties et a accusé le député d’être un “terroriste”.

Le député, selon le relevé d’accusation, a été condamné pour “propagande terroriste” en diffusant des informations sur les réseaux sociaux sur le conflit kurde et l’effondrement du processus de paix.

Amnesty International, par l’intermédiaire d’un responsable en Turquie, Milena Buyum, regrette que cette condamnation ait la «marque d’une tentative de le faire taire», dans des déclarations à Arab News. “Personne ne devrait être victime de harcèlement judiciaire pour avoir dénoncé des plaintes pour violations des droits de l’homme”, a-t-il ajouté.

Le bureau exécutif central du HDP a également réagi contre la décision de la cour d’appel, qu’il a qualifiée de manœuvre politique. “Ratifier le procès d’un député avec immunité est contraire à la Constitution et à la loi. Le gouvernement veut punir nos députés qui défendent les droits du peuple et veut faire taire les prisonniers malades et les femmes enceintes. Gergerlioglu, vous n’êtes pas seuls”, selon le note collectée au moyen d’Evrensel.