Accueil News International Un volontaire de l’essai de vaccin chinois contre le covid-19 décède au...

Un volontaire de l’essai de vaccin chinois contre le covid-19 décède au Pérou

Une Péruvienne qui s’est portée volontaire pour tester le vaccin du géant chinois Sinopharm contre le nouveau coronavirus est décédée du covid-19, a rapporté mardi l’autorité sanitaire chargée de l’essai à Lima, sans déterminer si elle avait reçu le vaccin à ce jour expérimental ou un placebo.

“Nous avons le regret de vous informer que l’un de nos volontaires est décédé des suites d’une pneumonie à covid-19”, a déclaré l’Universidad Peruana Cayetano Heredia, en charge des essais cliniques du vaccin Sinopharm.

La femme de 54 ans, apparemment en bonne santé avant de recevoir les deux doses correspondantes en octobre, “a reçu tous les soins indiqués pour traiter cette maladie et ses complications et s’est battue pour sa vie pendant plus d’une semaine, sans être capable de vaincre l’attaque », a déclaré l’autorité dans un communiqué.

L’université a souligné qu’elle ne pouvait pas déterminer si la volontaire a reçu le vaccin expérimental ou un placebo car il s’agit d’un “essai en double aveugle, c’est-à-dire que ni la participante ni nous ne pouvons déterminer quel produit de recherche elle a reçu”.

L’issue fatale a été communiquée aux autorités sanitaires péruviennes et au comité de sécurité de l’étude, pour enquêter sur les causes du décès.

Le gouvernement péruvien a annoncé ce mois-ci qu’il avait acheté 38 millions de doses du potentiel vaccin Sinopharm.

Un million de doses de ce vaccin chinois devraient arriver à Lima avant la fin du mois de janvier ou en février pour être vaccinées à un demi-million d’agents de santé et de membres des forces de sécurité, selon le président par intérim Francisco Sagasti.

Les essais cliniques de Sinopharm avaient été temporairement suspendus le 12 décembre pendant quelques semaines après l’apparition d’une complication de santé chez l’un des volontaires, un homme à l’époque.

Ensuite, l’un des volontaires a présenté “quelques symptômes neurologiques qui pourraient correspondre à une complication appelée Guillain-Barré”, a déclaré Germán Málaga, chercheur principal des essais cliniques du vaccin.

L’essai, qui s’est déroulé entre septembre et décembre, a impliqué 12 000 volontaires âgés de 18 à 75 ans.

Le Pérou enregistre 1,1 million de cas confirmés de covid-19 et près de 40 000 décès depuis le déclenchement de la pandémie en mars.

ljc / et / tly / rsr