image-infobae

Valence, 30 novembre . .- Valencia Basket se rendra mardi sur le court du Barça au douzième jour de la phase régulière de la Ligue Endesa dans laquelle il mettra en jeu le dernier matelas qui reste à assurer sa présence par des mérites sportifs dans la prochaine édition de la Copa del Rey.
L’équipe valencienne a huit matchs à disputer au premier tour de la Ligue et compte quatre victoires sur son casier. Comme cette saison, l’ACB a une équipe de moins, il y a onze victoires qui prétendent jouer le tournoi de la coupe et Valence devrait gagner sept de leurs matchs pour atteindre ce chiffre.
Il se pourrait aussi que le classement soit finalement atteint avec dix victoires et même neuf, mais dans ces cas, l’équipe de Jaume Ponsarnau serait déjà entre les mains d’autres équipes. De même, il se pourrait que Valence ait été désignée comme lieu du tournoi et que l’équipe ait reçu une invitation en tant qu’hôte.
Au-delà de la cabale, Valence affronte ce choc après avoir remporté une victoire méritoire en Euroligue sur le court de Fenerbahce mais aussi après avoir perdu ses trois derniers matches en Endesa League, face au Real Madrid, Hereda San Pablo Burgos et l’Iberostar Tenerife.
Cependant, les deux derniers sont arrivés 48 heures après avoir disputé un match en Euroligue, une combinaison que Valence a du mal à porter. Dans ce cas, 72 auront passé depuis qu’il a joué en Turquie, donc une meilleure réponse physique de l’équipe est attendue.
Pour ce rendez-vous, Ponsarnau gardera les pertes des gardes Vanja Marinkovic et Joan Sastre et de l’attaquant de puissance Louis Labeyrie, l’un de ses grands accessoires cette saison. De cette façon, l’entraîneur restera avec onze joueurs de la première équipe (puisqu’il n’a pas de Quino Colom).
Dans cette situation, Ponsarnau choisit généralement de donner à Josep Puerto des minutes sur la ligne extérieure ou d’utiliser l’une de ses bases comme garde et à l’intérieur pour utiliser Derrick Williams et Jaime Pradilla mais aussi pour convertir Nikola Kalinic à temps.
Les deux équipes se sont déjà rencontrées cette saison. C’était il y a six semaines, en Euroligue et à la Fonteta, dans un match où le Barça s’était imposé 66-71 et qui a décidé la manche 9-21 que l’équipe catalane a réalisée au troisième quart de match.