Accueil News La Russie commence le déploiement de son vaccin Spoutnik V Covid-19 à...

La Russie commence le déploiement de son vaccin Spoutnik V Covid-19 à Moscou

R

l’USsia a commencé son programme de vaccination plus large contre Covid-19, avec des cliniques de la capitale Moscou vaccinant les personnes les plus exposées au virus.

Le vaccin contre le Spoutnik V de fabrication russe sera d’abord mis à la disposition des médecins et autres travailleurs médicaux, enseignants et travailleurs sociaux, car ils courent le plus grand risque d’exposition à la maladie.

Ses développeurs disent qu’il est efficace à 95% et ne provoque aucun effet secondaire majeur, mais il fait toujours l’objet de tests de masse.

Le vaccin a été rendu disponible via 70 cliniques samedi.

Des milliers de personnes se sont déjà inscrites pour obtenir le premier des deux coups au cours du week-end.

Le président Vladimir Poutine a ordonné le lancement d’un programme national de vaccination volontaire la semaine prochaine.

Il a déclaré que la Russie aurait produit 2 millions de doses de vaccin dans les prochains jours.

en relation

«Au cours des cinq premières heures, 5 000 personnes se sont inscrites au jab – enseignants, médecins, travailleurs sociaux, ceux qui risquent aujourd’hui le plus leur santé et leur vie», a écrit vendredi le maire Sergueï Sobianine sur son site Internet personnel.

La Russie a déjà vacciné plus de 100000 personnes à haut risque, a déclaré le ministre de la Santé Mikhail Murashko plus tôt cette semaine lors d’une présentation séparée aux Nations Unies sur Spoutnik V.

Parmi les premières personnes qui se sont inscrites au déploiement de Moscou, Nadezhda Ragulina, administratrice d’une clinique de Moscou, a déclaré qu’elle voulait le vaccin car elle avait été témoin de nombreux patients COVID-19.

«C’est ma décision … Certaines personnes proches de moi ont également eu une expérience (du COVID-19). C’est pourquoi je veux me protéger, mes proches, pour obtenir l’immunité », a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision publique Rossiya-24.

Moscou, une ville d’environ 13 millions d’habitants, a été l’épicentre de l’épidémie de coronavirus en Russie. Il a signalé 7 993 nouveaux cas samedi, contre 6 868 la veille et bien au-dessus des chiffres quotidiens d’environ 700 observés début septembre.

L’âge des personnes vaccinées est plafonné à 60 ans. Les personnes souffrant de certains problèmes de santé sous-jacents, les femmes enceintes et celles qui ont eu une maladie respiratoire au cours des deux dernières semaines ne peuvent pas être vaccinées.

La Russie a développé deux vaccins COVID-19, Spoutnik V qui est soutenu par le Fonds d’investissement direct russe et un autre développé par l’Institut vectoriel de Sibérie, les essais finaux pour les deux étant encore à terminer.

Les scientifiques ont exprimé des inquiétudes quant à la vitesse à laquelle la Russie a travaillé, donnant le feu vert à la réglementation pour ses vaccins et lançant des vaccinations de masse avant la fin des essais complets pour tester sa sécurité et son efficacité.