Ce mardi a été mis en vente “ Walking with Ghosts ”, les mémoires du célèbre acteur irlandais Gabriel Byrne, où il décrit en détail, entre autres, les allégations d’abus sexuels dont il a été victime dans son enfance et comment des années plus tard il a affronté son agresseur. .

Le producteur et scénariste assure également qu’il a été maltraité par un prêtre à l’âge de 11 ans alors qu’il participait à un séminaire catholique au Royaume-Uni. Cela l’a amené à renoncer à poursuivre sa vocation religieuse et à renoncer à sa foi, comme il l’a avoué dans une interview accordée au New York Times avant le lancement de l’œuvre.

Dans un passage du livre partagé cette semaine par le magazine People, Byrne révèle que des décennies après ce malheureux incident, il a décidé de faire appel au prêtre, prêt à provoquer une confrontation. «Je voulais dans ces dernières secondes l’appeler taxi *** et lui dire que, même si je ne crois pas à l’enfer, j’espère qu’il le fera, parce que je veux qu’il soit terrifié et brûlé à jamais», dit-il.

Cependant, l’acteur a finalement renoncé à attaquer qui était alors un homme plus âgé qui ne se souvenait pas de son passé. “Je n’ai rien dit. Une partie de moi ne voulait pas blesser un vieil homme à la voix aimable piégé dans une maison de retraite qui ne se souvient plus de moi ni de quoi que ce soit de ce qu’il avait fait », dit-il dans ses mémoires.

La star de «The Usual Suspects» («Les suspects habituels», en Amérique latine, et «Les suspects habituels», en Espagne) s’est blâmée pour ce qui s’était passé pendant longtemps et avait «honte» d’avoir «fait quelque chose de mal». Le prêtre responsable des abus est décédé il y a de nombreuses années et, selon Byrne, a déjà accepté que les choses n’avaient pas d’autre fin.

«Nous aimons penser qu’il y a une solution à ces choses, que c’est ainsi que vous traitez le traumatisme:« Je l’ai géré »,« je l’ai géré »,« j’ai continué ». Mais ce n’est pas forcément vrai. J’ai réalisé qu’il n’y avait pas besoin de résolution », a avoué l’artiste dans l’interview.

Dans une émission de télévision en 2010, Byrne a révélé les abus sexuels qu’il avait subis dans son enfance. Dans un dialogue avec le quotidien britannique The Guardian en novembre dernier, l’acteur a abordé la question des abus dans l’Église et a critiqué la position du pape François: «Il n’a absolument rien fait pour s’attaquer aux vrais problèmes des abus sexuels sur enfants».