T

Le gouvernement a averti les footballeurs de commencer à suivre les protocoles sur les coronavirus et a dit aux autorités du jeu de faire appliquer «strictement» les directives, après d’autres célébrations de groupe hier soir.

La Premier League a publié un nouvel ensemble renforcé de protocoles aux clubs la semaine dernière, y compris des instructions aux joueurs pour éviter les câlins, les poignées de main et les high-fives tout en célébrant des buts.

Les directives ont été ignorées par Sheffield United, Manchester United et Everton, qui ont tous célébré des buts en groupe mardi soir.

Les ministres ont été alarmés par les scènes de célébrations de masse dans les vestiaires lors des matches de troisième tour de la FA Cup le week-end dernier, ce qui a conduit à des questions à Whitehall sur la question de savoir si le sport d’élite devrait être autorisé à continuer.

Dans le plus fort avertissement à ce jour, le ministre des Sports, Nigel Huddleston, a tweeté: «Tout le monde dans le pays a dû changer sa façon d’interagir avec les gens et ses méthodes de travail. Les footballeurs ne font pas exception. Il existe des lignes directrices Covid-secure pour le football. Les footballeurs doivent les suivre et les autorités du football les appliquent – strictement. “

Les clubs devraient sanctionner leurs joueurs pour violations des protocoles, mais la Premier League a le pouvoir d’intervenir s’ils n’agissent pas.

Et le directeur général de la Premier League, Richard Masters, a écrit aux clubs pour «souligner l’importance cruciale d’adhérer» aux protocoles Covid renforcés.

Masters a rappelé aux actionnaires qu’ils étaient “chanceux” de continuer à jouer et a mis en garde contre de nouveaux reports de matches.

Le médecin-chef adjoint de l’Angleterre, le professeur Jonathan Van-Tam, a également suggéré aux footballeurs d’éviter de s’étreindre et de s’embrasser pendant la fête. Lorsqu’on lui a demandé s’il était temps de donner des conseils «ne pas s’embrasser», il a déclaré à LBC Radio: «Je suis entièrement d’accord avec vous.

“Nous ne pouvons pas nous détendre tant que nous n’avons pas une population très largement vaccinée. Jusque-là, nous sommes dans un endroit dangereux – si vous regardez le NHS, nous sommes dans un endroit dangereux maintenant.”

Tout contact humain étroit qui est évitable doit être évité, car un sur trois d’entre nous contractera l’infection et n’aura aucun symptôme.

“Alors, j’ai peur, oui, sur le point de football, sur le point de sport, je suis d’accord avec vous.”