Accueil News Le propriétaire d’un salon de manucure improvisé installé dans le jardin de...

Le propriétaire d’un salon de manucure improvisé installé dans le jardin de Croydon fait face à une amende de 1000 £ pour violation de Covid

T

Le propriétaire d’un salon de manucure géré depuis le fond d’un jardin dans le sud de Londres encourt une amende de 1000 £ pour avoir enfreint les règles de verrouillage de Covid-19.

La police a trouvé le bar de beauté de fortune en action lundi après que des membres du public aient signalé que des rendez-vous semblaient avoir lieu dans la propriété de Croydon.

Deux femmes, prises au milieu de se faire faire les ongles, sont envisagées pour une amende fixe de 200 £, tandis que la propriétaire fait face à une lourde amende de 1000 £, a déclaré la police.

Dans les images de bodycam diffusées aujourd’hui, la femme d’affaires dit à un policier en entrant: «Désolé, je pensais que nous pourrions le faire comme ça.»

Mais on lui dit: «Tout le monde connaît les règlements maintenant. C’est dans l’actualité tous les jours, dans les journaux et ça dure depuis près d’un an maintenant.

Pendant ce temps, sept personnes de différents ménages qui se sont réunies pour regarder la télévision et manger ensemble à Romford, dans l’est de Londres dimanche soir, ont également été condamnées à des amendes.

en relation

La police a déclaré qu’elle avait sciemment enfreint les règlements interdisant le mélange domestique à l’intérieur.

Le surintendant principal Dave Stringer, commandant de la zone sud du Met, a déclaré: «Bien que la police se concentre principalement sur les violations les plus graves des violations de Covid telles que les grands rassemblements, les agents continuent de répondre aux rapports du public sur des entreprises non essentielles opérant illégalement et plus petites. les soirées à domicile, qui contribuent également sans aucun doute à la propagation du virus.

en relation

«Nous sommes pleinement déterminés à maîtriser la propagation du virus à travers la capitale – cela signifie lutter contre un vaste éventail de violations des règles.

«Nous savons que la majorité des gens sont en sécurité, mais la minorité qui continue de contrevenir à la législation COVID rend un mauvais service à ses concitoyens et aux professionnels de la santé à travers le pays qui continuent de travailler dans les affres de cette urgence de santé publique.

«Nous appelons le public à rester à la maison, à rester en sécurité et à se protéger les uns les autres contre les infections.

«Comme toujours, nos agents de première ligne sont à votre disposition si vous avez besoin d’aide.»