Accueil News Les clubs de la Ligue nationale devraient faire pression pour la suspension...

Les clubs de la Ligue nationale devraient faire pression pour la suspension de la saison en raison des problèmes de dette

UNE

On s’attend à ce que la majorité des clubs de la Ligue nationale poussent à contrecœur à la réduction anticipée de la saison après avoir appris que les prêts seraient la seule source de financement gouvernemental disponible.

Lors de conférences téléphoniques mercredi avec Mark Ives, directeur général par intérim de la Ligue, les clubs ont eu trois options: demander des prêts individuels; partager un prêt central payé et distribué par la Ligue; ou suspendre la campagne.

Les clubs ont été invités à transmettre leur choix préféré à la Ligue d’ici mercredi soir, le conseil espérant se réunir jeudi pour examiner les commentaires avant de poursuivre les discussions avec les clubs.

La Ligue est favorable à la poursuite de la saison, mais la majorité des 67 clubs des trois divisions seraient réticents ou incapables de s’endetter.

Un président a dit Sport standard: “La dette n’est pas une option. Personne n’aime la suspension mais c’est la seule position car les deux autres ne sont pas acceptables.”

Un autre a déclaré: “Les deux premières options ne sont pas des options. Faire une demande de prêt est contraire à tout ce que nous avons compris au début de la saison. Ce n’est vraiment pas une question de départ.”

Les clubs ont reçu 10 millions de livres sterling de subventions gouvernementales pour commencer la campagne, mais ce financement est maintenant épuisé, avec la seule option sur la table de 11 millions de livres sterling de prêts du ministère de la Culture, des Médias et des Sports (DCMS), qui seraient remboursables à 2 pour cent sur 10 ans.

De nombreux clubs se sentent trahis après avoir été assurés soit du financement, soit du retour des supporters lorsqu’ils ont accepté de reprendre la saison à huis clos en septembre. Le DCMS a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais promis de nouvelles subventions.

Un président a déclaré: “La faute incombe uniquement à la Ligue nationale. La position de la Ligue était de” jouer à tout prix “. L’ancien directeur général avait l’assurance que la ligue ne commencerait pas sans supporters, ce que tout le monde a accepté, mais ils ont paniqué et sont revenus sur ce point.

«Depuis, tout a été confronté aux retombées de cette mauvaise décision initiale.