L

L’hôpital de campagne Nightingale de ondon a recommencé à traiter les patients après sa réouverture pour aider à alléger les demandes de la troisième vague de la pandémie sur les principaux hôpitaux de la capitale.

Il traitera les patients atteints de Covid en convalescence et ceux qui récupèrent d’autres conditions, fonctionnant comme une «unité de réadaptation communautaire» plutôt que comme une unité de soins intensifs de fortune comme auparavant.

Le Nightingale, au centre ExCeL de Docklands, a ouvert le 3 avril mais a fermé un mois plus tard après avoir soigné 57 patients, dont environ un tiers sont décédés.

Il a été remis en service le mois dernier et il a fallu deux semaines pour se préparer à rouvrir la nuit dernière sur une base progressive. Il aura deux salles de 32 lits.

Sir David Sloman, directeur régional du NHS à Londres, a déclaré: “Malheureusement, étant donné les niveaux très élevés d’infection entraînant des admissions à l’hôpital très élevées, nous devons rouvrir le Nightingale une fois de plus.”

«Cette fois, notre brillant personnel du NHS veillera à ce que les patients reçoivent les meilleurs soins de réadaptation et de démantèlement possibles, libérant des lits pour les patients plus malades dans nos hôpitaux de soins actifs.

Les patients sont actuellement traités dans les Nightingales de Manchester et d’Exeter, les sites de Bristol et Harrogate prenant en charge les services hospitaliers électifs.

Le centre ExCeL accueille également un centre de vaccination de masse, qui a offert hier ses premiers coups aux Londoniens.

Le London Nightingale est géré par le North East London NHS Foundation Trust.

Le professeur Oliver Shanley, directeur général de NELFT, a déclaré: «Nous sommes heureux d’accueillir le NHS Nightingale Hospital de Londres dans le cadre de la réponse à l’échelle de Londres aux pressions actuelles sur le NHS. Merci à tous nos collègues de Londres qui ont travaillé sans relâche pour nous permettre de soutenir les patients en ouvrant une unité de réadaptation communautaire.