Accueil News L’œuf de Pâques de ‘WandaVision’ sur un artiste qui a signé pour...

L’œuf de Pâques de ‘WandaVision’ sur un artiste qui a signé pour l’univers cinématographique Marvel

Avec la quantité d’oeufs de Pâques qu’ils nous laissent dans les productions des franchises Disney, ils peuvent concerner n’importe quoi. D’un jouet Star Wars raté dans Le Mandalorien (Jon Favreau, de 2019) au chien de Stan Lee dans Avengers: Fin de partie (Joe et Anthony Russo, 2019). Dans la mini-série WandaVision (Jac Shaeffer, 2021) en ont déjà eu quelques-uns dans leurs trois premiers épisodes et dans ce que nous avons vu de ce qui suit dans leurs bandes-annonces. À propos de l’identité possible de son méchant, de l’implication de SWORD, de ce qui se passe à Westview, du nombre magique ou même de la perfide Hydra.

La peinture Simser

Wanda Maximoff colore la chambre de son bébé avec de la peinture Simser, du nom du storyboardiste canadien Jeremy Simser

Dans le troisième chapitre, en revanche, Scarlet Witch (Elizabeth Olsen) se consacre à la préparation une chambre pour le futur bébé, bien qu’ils finissent par être deux. Et l’une des choses qu’il utilise ses talents extraordinaires pour faire est de peindre les murs, et le nom de marque de la peinture est Simser. Comme le dessinateur canadien Jeremy Simser (né en 1973), qui a passé les deux dernières décennies avec les story-boards de divers films et séries télévisées. C’est-à-dire qu’il élabore le storyboard, avec les images qui seront ensuite vues séquentiellement à l’écran, lors de la pré-production, un guide très utile pour l’équipe de tournage.

Les films dans lesquels Jeremy Simpser a été impliqué sont très mineurs. Par exemple, Resident Evil 2: Apocalypse (Alexander Witt, 2004), le remake Assault on District 13 (Jean-François Richet, 2005), Jumper (Doug Liman, 2008), The Orphan, Beyond Time (Jaume Collet-Serra, Robert Schwentke, 2009), Death Note (Adam Wingard, 2017), Predator (Shane Black, 2018) ou Jay et Silent Bob: The Reboot (Kevin Smith, 2019). Et dans les fictions télévisées comme ce phénomène mondial qu’est l’adaptation de Game of Thrones (David Benioff et DB Weiss, 2011-2019).

wandavision disney plus peinture simserDisney Plus

Inscrivez-vous à Disney Plus maintenant et économisez grâce à l’abonnement annuel, avec lequel vous pouvez profiter de l’ensemble de son catalogue de séries et de films. Il comprend accès illimité à toutes les premières, Le contenu Marvel et «Star Wars» et les grands films d’animation de Pixar.

Plus d’oeil pour la fiction télévisée

Jeremy Simser a écrit des story-boards pour plusieurs séries DC: Arrow, The Flash, Supergirl, Lucifer et Legends of Tomorrow; et pour les garçons

Mais aussi dans La Flèche (Greg Berlanti, Marc Guggenheim et Andrew Kreisberg, 2012-2020), Le flash (Berlanti, Geoff Johns et Kreisberg, depuis 2014) ou Heroes Reborn (Tim Kring, 2015-2016), L’homme au château (Frank Spotnitz, 2015-2019), Super Girl (Ali Adler, Berlanti et Kreisberg, 2015-2021), Lucifer, Légendes de demain (Tom Kapinos, Berlanti, Guggenheim, Phil Klemmer et Kreisberg, depuis 2016), Manhunt: Unabomber (Andrew Sodroski, Jim Clemente et Tony Gittelson, depuis 2017) ou Altered Carbon (Laeta Kalogridis, 2018-2020).

And The Terror (David Kajganich, Max Borenstein et Alexander Woo, depuis 2018), Les garçons (Eric Kripke, à partir de 2019) ou Amazing Tales (Adam Horowitz et Edward Kitsis, à partir de 2020). Au vu de son CV, nul doute que Jeremy Simser a montré un meilleur œil pour les séries télévisées que pour les longs métrages sur lesquels il travaille. Ni de quoi, principalement en raison de ses contrats avec DC, il a suffisamment d’expérience dans le storyboard d’histoires de super-héros. Alors, lesquels choisir pour tirer de WandaVision semble être une décision très logique.

Tête baissée vers l’univers Marvel

En plus des storyboards de WandaVision, il a réalisé celui de Deadpool 2 et Doctor Strange 2: The Multiverse of Madness, et sera en charge de celui de She-Hulk.

Cependant, le fait est que Marvel Studios le connaissait déjà car il avait été en charge du storyboard de Deadpool 2 (David Leitch, 2018). De plus, la série Chosen for Glory (Mark Lafferty, depuis 2020) appartient à National Geographic, est diffusée sur Disney Plus et Jeremy Simser a préparé le storyboard de son premier épisode, «Sierra Hotel». Et, comme si cela ne suffisait pas, l’artiste canadien a fait celui de Docteur Strange 2: Le multivers de la folie et fera de même pour le miniser She-hulk (Sam Raimi, Jessica Gao, 2022). Alors a jeté la tête la première dans la piscine de l’univers cinématographique Marvel.

L’article The Easter Egg de ‘WandaVision’ sur un artiste qui a signé pour l’univers cinématographique Marvel a été publié dans Explica.co.