Accueil News Rafa Amaya réapparaît et raconte l’enfer qui l’a éloigné de sa famille...

Rafa Amaya réapparaît et raconte l’enfer qui l’a éloigné de sa famille et de sa carrière

«J’ai eu ce problème et je suis un être humain, je ne suis pas un robot. Je me suis laissé emporter par l’alcool, les banalités, les excès, j’ai vécu une vie d’excès. Et sans mes collègues et la clinique, je n’aurais pas pu partir allez-y », dit-il.

NBCUniversal 2016 Upfront Presentation, New York, Amérique - 16 mai 2016

Rafael Amaya. (Kristina Bumphrey / Starpix / Shutterstock)

Le meilleur de ce processus, a-t-il assuré Raphael, était de découvrir toutes les personnes qui sont avec lui sans condition:

«Je ne savais pas qu’autour de moi j’avais des gens aussi beaux, qui m’aimaient tellement et m’appréciaient. J’étais aveugle par le manteau sombre de la toxicomanie et maintenant je sens que le bandeau a été enlevé et je suis profondément reconnaissant à tout le monde et à Dieu, qui est celui qui a les rênes de ma vie et qui a eu.

«Je ne m’en suis pas rendu compte parce que j’étais anesthésié et que je ne ressentais rien. Je ne voulais aucun engagement ni avec moi-même, ni avec un partenaire, ni avec le travail ou quoi que ce soit. Les drogues, c’est la mort, c’est pourquoi je veux envoyer ce message: ‘Si quelqu’un Il songe à aider un être cher, ne réfléchissez pas à deux fois car il va lui sauver la vie », a-t-il ajouté Amaya.

222862822

Rafael Amaya est le protagoniste de «Le Seigneur des Cieux». (Kathy Hutchins / Shutterstock)

L’acteur a assuré à People qu’il souhaitait revenir à la télévision et qu’il était prêt à saisir les nouvelles opportunités qui se présentent à eux.

«Oui, la célébrité m’a un peu affecté, vraiment, mais maintenant je commence du bon pied et avec tous ces anges. Je ne veux pas perdre l’amour qui m’a été donné et la foi que j’ai en ce moment. le contrôle de ma vie entre mes mains, j’ai la paix entre mes mains, je suis quelque chose de nouveau, je suis né de nouveau.

“… Je n’imaginais pas dans mes rêves les plus fous que j’allais parler ouvertement de ce sujet. Je n’ai rien à cacher, je n’ai peur de rien. Je suis déjà monté, descendu, tombé, relevé de nouveau. Je suis ouvertement et sans masques, sans mensonges qui te parlent », conclut-il Raphael.

#YoMeQuedoEnCasa: Téléchargez gratuitement le magazine numérique de novembre (cliquez sur l’image)