Accueil News Remy Julienne, cascadeur de James Bond et champion de motocross, mort à...

Remy Julienne, cascadeur de James Bond et champion de motocross, mort à 90 ans

Remy Julienne, le cascadeur derrière six films de James Bond et l’original italien Job, est décédé à l’âge de 90 ans. Selon la BBC, il est décédé en France après avoir contracté le COVID-19. Il était en soins intensifs dans un hôpital de Montargis depuis début janvier.

“C’est le cœur lourd que nous vous annonçons que Rémy nous a quittés dans la nuit du 2 janvier 2021”, lit-on dans un communiqué sur Twitter, initialement publié en français. “Hier, il avait encore des projets en tête. Son corps est parti mais il reste dans nos cœurs.” Un proche a déclaré à TopGear.com que le cascadeur emblématique était décédé jeudi et qu’il portait un respirateur.

Championne de France de moto en 1957, Julienne entre dans le cinéma en 1964 en tant que cascadeuse moto. Il a commencé sa carrière en double pour Jean Marais dans le film Fantômas. Julienne a ensuite accumulé 1400 crédits couvrant des films, des émissions de télévision et des publicités.

Tout au long de sa carrière, Julienne a travaillé avec de grands noms tels que Lee Marvin, Jean-Paul Belmondo, Harrison Ford, Robert De Niro et Al Pacino. Il a également travaillé avec Roger Moore sur trois films de James Bond distincts. Julienne avait la capacité de faire faire aux véhicules des choses très surprenantes, comme un moment dans le permis de tuer de 1989, où un camion-citerne monte sur la moitié de ses roues tandis qu’un autre fait un wheelie.

Parallèlement à son travail sur les films de James Bond, Ronin et Goldeneye, Julienne a stupéfié les fans avec son travail sur Italian Job de 1969. La poursuite en voiture culminante avec des Mini Coopers traversant une rivière, plongeant dans le métro et sautant du toit d’une usine Fiat.

«Très souvent, les gens demandent: ‘Quelle était ma cascade préférée?’ Je dirais que le saut entre les deux toits de l’usine Fiat doit être celui-là, parce que c’était émotionnel, parce que c’était difficile », a déclaré Julienne, par TopGear.com. «Nous avons travaillé au sol, nous avons préparé les rampes, calculé les distances, les vitesses, etc. [Originally] il a été décidé que je devais faire trois sauts séparés dans chaque Mini. J’ai expliqué que, comme le toit était très large, nous pouvions faire sauter les trois Minis tous ensemble… c’était beaucoup mieux comme un coup. C’était plus compliqué, mais vraiment incroyable. “

Julienne a fait face à des problèmes juridiques en 1999 qui ont temporairement interrompu sa carrière. Le caméraman Alain Dutartre a été tué et son assistant a été grièvement blessé lorsque l’une des cascades de Taxi 2 a mal tourné. Les autorités françaises ont condamné Julienne à un an de prison avec sursis et à 13 000 € d’amende au milieu d’allégations de «compromis de sécurité». Bien qu’il ait affirmé que les producteurs du film avaient rejeté sa demande de tester la cascade avant le tournage. La cour d’appel de Paris a par la suite annulé le verdict, mais le cascadeur a passé six mois en prison.