Accueil News Santé Comment vivre retranché dans un château du 14ème siècle au milieu d’une...

Comment vivre retranché dans un château du 14ème siècle au milieu d’une pandémie

La situation générée par l’irruption du SRAS-CoV-2, la cause du COVID-19, laisse pas quelques histoires, que s’ils sont déjà curieux en eux-mêmes, ils acquièrent une dimension plus grande si possible en raison des circonstances que la pandémie nous a obligées à affronter, qui ne semblent pas avoir l’intention de disparaître à court terme. L’une de ces histoires est celle avec Ricardo Miravet Toutain et collectionne «El Periódico Mediterráneo».

Et c’est ça, Cet Argentin, né il y a 91 ans à Cordoue, est arrivé dans la région d’Els Ports dans les années 1960 et a rapidement ressenti un coup de cœur d’une telle dimension qu’il l’a encouragé à acheter un château médiéval, celui de Todolella, datant du 14ème siècle. Depuis lors, il s’est consacré à profiter de la forteresse, qu’il fera don à la Generalitat Valenciana à sa mort, tout en investissant dans l’adaptation de ses installations centenaires.

Ainsi, Miravet a, comme la plupart d’entre eux, été confiné à la maison avec sa femme Livia. Mais quelle maison. «En 1966, personne n’avait compris que nous l’avions acheté, ils pensaient que nous étions fous. C’était un poulailler, les gens se consacraient à subsister, à vivre, et ils ne valorisaient pas l’héritage qui avait», Met en lumière cet organiste de profession, également reconnu internationalement pour sa capacité à restaurer l’instrument, qui a investi 450 000 pesetas de l’époque – environ 2 700 euros – dans l’opération.

De toute évidence, Un tel scénario a permis à ce nonagénaire d’affronter la pandémie avec des garanties dans un environnement sûr. Le coronavirus n’a pas pu prendre d’assaut la forteresse et Miravet a déjà reçu le vaccin. “Je suis très content de l’avoir mis. Maintenant espérons que la pandémie se terminera bientôt», Dit-il avec enthousiasme au journal Castellón.

Un héritage de 2,6 millions d’euros

Heureusement, l’œuvre dans la vie de Ricardo Miravet Toutain, qui Il a également été maire de la ville entre 2015 et 2019, se poursuivra après sa mort, puisque la Generalitat reprendra la gestion du bâtiment, qui a encore besoin de quelques retouches.

Nous l’avons rénové sans toucher à la structure, c’est comme ça. Nous avons conservé toute son essence. Je suis préoccupé par certaines parties du toit, j’espère que le Consell va investir prochainement car il faut le réparer », explique Miravet, dont le don a été évalué à 2,6 millions d’euros dans un but purement altruiste.

La seule condition est qu’aucune personne privée ne l’utilise et qu’il reste à des fins culturelles»Conclut le gardien de la forteresse, qui exhorte les autorités à investir le plus tôt possible dans le projet de restauration. Son château médiéval, ses conditions.