Accueil News Santé Coronavirus : Coronavirus | Carte de vaccination dans le monde:...

Coronavirus : Coronavirus | Carte de vaccination dans le monde: voir quel pays vaccine le plus et lequel le moins

COVID-19 :

Fin 2020, dans un record scientifique stupéfiant sans précédent, les vaccins contre les coronavirus ont commencé à être administrés dans la plupart des pays développés. Les sociétés Pfizer / BioNTech, Moderna et AstraZeneca, en fonction des régions du globe, ont déjà obtenu l’autorisation de son utilisation d’urgence auprès de différentes autorités sanitaires. Cependant, Malgré le fait que 39 millions de doses ont déjà été administrées dans le monde, seuls 49 pays ont bénéficié des flacons. Pour cette raison, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré publiquement son intention de collaborer afin que la distribution des flacons soit plus équitable.

Comme vous pouvez le voir sur la carte interactive créée par Our World in Data, L’Europe et l’Amérique du Nord sont les régions qui ont reçu le plus de vaccins. En Amérique du Sud, certains pays, comme l’Argentine, le Brésil ou le Chili, ont déjà lancé la campagne, mais avec très peu de données par rapport à d’autres régions. C’est le cas en Europe, où dans tous les pays, à l’exception de la Bulgarie, de l’Ukraine, de la Moldavie, de la Bulgarie, de la Bosnie-Herzégovine, de l’Albanie, du Monténégro, du Kosovo et de la Macédoine du Nord, ils ont commencé à se vacciner contre la maladie produite par le virus SRAS-CoV. 2.

Pour sa part, les vaccins inoculés en Océanie, dans une grande partie de l’Asie et de l’Afrique sont minimes. Un mois et demi après la première vaccination au Royaume-Uni, seulement 25 doses ont été administrées en Guinée, les seuls sur le continent africain. Ce petit chiffre est tel qu’il n’est même pas reflété dans le graphique Notre monde en données.

Les États-Unis sont le pays avec le plus de doses au 25 janvier 2021 (22,73 millions), suivis de la Chine (15 millions), du Royaume-Uni (7,04 millions), Israël (3,88 millions), Émirats arabes unis (2,57 millions), Inde (2,02 millions), Allemagne (1,78 million), Italie (1,43 million) et Espagne (1,24 million).

L’OMS concentre sa solution sur le vaccin AstraZeneca

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déploré le “petit” nombre de flacons qui ont atteint les pays moins développés. “Les gouvernements veulent d’abord vacciner leurs personnes âgées et leurs agents de santé, mais il n’est pas normal que les jeunes et les adultes en bonne santé des pays riches soient vaccinés avant les personnes âgées et les agents de santé des pays pauvres”, a ajouté.

L’organisation dépendante des Nations Unies a concentré la solution sur le vaccin mis au point par AstraZeneca / Oxford. La raison en est leur faible coût et leur facilité de distribution et de stockage, une caractéristique que les vaccins Pfizer / BioNTech et Moderna n’ont pas car ils sont composés d’une technologie, l’ARN messager, qui nécessite un stockage à très basse température.

Adhanom a souligné que la priorité des pays développés “met les personnes les plus pauvres en danger et est contre-productive, car elles prolongeront la pandémie et augmenteront les souffrances humaines et technologiques”.

En ce sens, Eva Iráizoz, chercheuse à l’organisation Salud por Derecho, a déclaré que «Le vaccin AstraZeneca / Oxford est l’espoir pour les pays avec moins de ressources. Et personne ne sera en sécurité tant que nous ne le serons pas tous “. Ce sera le 29 janvier prochain lorsque l’Agence européenne des médicaments (EMA) évaluera s’il y a lieu d’accorder une autorisation pour l’utilisation d’urgence du médicament.