Accueil News Santé Coronavirus : Coronavirus | La mesure stricte de l’Italie pour...

Coronavirus : Coronavirus | La mesure stricte de l’Italie pour Noël et le Nouvel An

COVID-19 :

L’Italie n’est pas prête pour Noël pour déclencher la troisième vague de la pandémie. Malgré les dates si marquées, Le gouvernement transalpin appliquera les restrictions qu’il a imposées au mois de décembre, y compris à Noël et à la Saint-Sylvestre. Ainsi, comme l’a annoncé le ministre de la Santé, Roberto Speranza, Ces jours-là, vous ne pourrez pas quitter la commune dans laquelle vous résidez, comme cela se produira pendant le reste du mois. L’objectif n’est autre que d’éviter de nombreuses rencontres qui peuvent conduire à la propagation du coronavirus.

Le chef de la santé est intervenu ce mercredi au Sénat et a avancé certaines des mesures que le gouvernement entend décréter pour le mois de décembre, qui comprendront le paquet de restrictions pour les vacances de Noël. Ainsi, il a avancé que Le modèle qui classe les régions en zones rouge, orange et jaune continuera d’être en vigueur, ce qui détermine le niveau de restrictions imposées dans chaque territoire en fonction du risque ce qui existe.

Speranza a expliqué que le but des restrictions sera de limiter les grands rassemblements et activités à la fois le jour de Noël et le réveillon du Nouvel An. “Ce ne sera pas un Noël comme les autres, mais la contribution de chacun est utile pour aider à ne pas propager le coronavirus et alléger les centres de santé”, a commenté lors de son discours à la Chambre italienne.

“La propagation du COVID-19 est toujours très élevée”

Dans son discours, il a reconnu que les dernières décisions prises ont été «difficiles mais nécessaires», mais a indiqué que «sans elles, la pression sur les hôpitaux serait insupportable». Le ministre a ajouté que le spread “est encore très élevé”, il a donc demandé la prudence: «Pour stabiliser les premiers bons résultats, nous avons besoin d’autres semaines de sacrifices et ensuite d’autres de maintenance. Il faut faire attention à ne pas interpréter un premier rayon de soleil dans le but de tout cela. N’espérons pas, si nous baissons la garde, la troisième vague approche à grands pas ».

Plan de vaccination en Italie

Son discours au Sénat a également permis d’en savoir plus sur le plan de vaccination que l’Italie suivra une fois les premières doses reçues, maintenant que les dates auxquelles l’Union européenne envisage d’approuver les vaccins sont connues. Speranza a souligné que le pays a réservé un total de 202 millions de doses, qui seront administrées «gratuitement» à l’ensemble de la population.

Les première en recevant le vaccin sera, a précisé, les agents de santé et les travailleurs et les personnes âgées qui se trouvent dans les résidences. Par la suite, ce sera au tour des personnes de plus de 80 ans et de celles qui exercent des professions à risque telles que les forces de l’État et la sécurité et les enseignants.