COVID-19 :

La police d’État d’Australie du Sud enquête sur un citoyen espagnol positif au COVID-19 pour mentir aux traqueurs et provoquer le verrouillage le plus strict du pays. Comme le rapporte ce samedi le journal australien, le citoyen de 36 ans, dont le visa a expiré en décembre, est employé de l’hôtel dans lequel une épidémie de coronavirus a été détectée le week-end dernier, mais a menti aux chercheurs en cachant que il a également travaillé dans une pizzeria de la même ville, Adélaïde.

Les autorités croyait que l’enquête avait attrapé le COVID-19 lors de l’achat d’une pizza au restaurant, mais ils ont trouvé que J’y ai travaillé comme aide de cuisine, en plus d’être agent de sécurité dans un hôtel où une épidémie a été détectée. Sinon pour son mensonge, qui a induit en erreur les chercheurs étudiant l’origine de l’épidémie, l’état de 1,7 million d’habitants n’aurait pas décrété un confinement de six jours, annulé hier lorsque la tromperie a été découverte, selon le Premier ministre de l’Australie du Sud, Steven Marshall, vendredi.

En ce moment, les enquêteurs tentent de découvrir comment le travailleur, maintenant en quarantaine, pourrait les confondre en décrétant l’emprisonnement le plus dur du pays à ce jour, avec l’interdiction depuis mercredi soir de faire de l’exercice en plein air et de marcher. aux animaux de compagnie. «Il est important que mon enquête soit approfondie et juste. Oui nous verrons quelles lois il a pu enfreindre»A déclaré le sous-commissaire Peter Hardy aux médias locaux.

L’épidémie ajoute déjà 25 infections

Les autorités de Australie du Sud, dont l’économie représente environ 6% du produit intérieur brut du pays océanique, a rapporté ce vendredi trois nouvelles infections locales, tous en quarantaine, avec quoi cette nouvelle flambée totalise 25 infections. Cependant, les habitants de cet état, qui accumule 553 cas depuis le début de la pandémie, dont 4 décès, peuvent dès ce vendredi rouvrir toutes les entreprises, mais avec des limites de capacité, ainsi que la célébration de funérailles, de mariages et d’actes religieux, entre autres activités.

Avec plus de 25 millions d’habitants, L’Australie accumule environ 27790 cas de COVID-19 et 907 décès au total, dont 20 345 infections et 819 décès correspondent à État de Victoria, qui était l’épicentre de la deuxième vague de coronavirus après que les échecs des centres de quarantaine de la ville de Melbourne aient commencé à tirer sur le nombre d’infections à la fin du mois de juin dernier. Cependant, depuis n’a pas été infecté pendant 20 jours consécutifs après avoir appliqué un confinement strict de plus de 110 jours.