COVID-19 :

Le maire de la ville de Tarragone Riudoms, Sergi Pedret (Junts per Catalunya), a utilisé l’une des doses du vaccin contre le coronavirus d’une résidence pour se faire vacciner. Le conseiller lui-même l’a communiqué, clarifiant les faits à travers ses réseaux sociaux. Pedret, 37 ans, entrepreneur dans le monde des composants hydrauliques, n’entre dans aucun des Groupes préférés de vaccination COVID-19, c’est pourquoi la controverse a éclaté.

Cependant, affirme-t-il, il a reçu le vaccin pour l’empêcher de se gâter. Ce même jour, un le conseiller de son équipe gouvernementale a également été vacciné. Afin de “prévenir possible interprétation intéressée que quelqu’un peut faire“, le maire a voulu diffuser une déclaration avec laquelle raconter ce qui s’est passé.

Comme il l’assure, est en contact «direct et régulier» avec la résidence locale des Riudoms, dans lequel il assiste et coordonne “avec le conseil municipal toutes les tâches effectuées pour faire face à la pandémie“De cette façon, mardi, il a appris que certaines doses allaient être jetées parce qu’elles n’allaient pas pouvoir être délivrées.

Le maire se défend

Dans celui-ci, il souligne que c’était le équipe en charge de la vaccination celle qui a proposé de vous vacciner avant de jeter les vaccins. La même chose a été offerte à la prêtre local, bien qu’il n’ait aucune disponibilité. L’alternative était donc un conseiller de l’équipe de Pedret.

“Ce n’est pas moi qui décide qui est vacciné ou non”, allègue pour sa défense en tant que maire, qui affirme avoir suivi «les indications que j’ai reçues des responsables de la vaccination de la résidence». Et encore moins pour refuser d’offrir un vaccin, étant donné la possibilité que cette dose finisse par être jetée. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté et me dirigeais vers la Résidence puisque la condition était présent en quelques minutes car le vaccin pourrait probablement nuire en peu de temps“, prend fin.