Accueil News Santé Coronavirus : Coronavirus | New York arrête de vacciner

Coronavirus : Coronavirus | New York arrête de vacciner

COVID-19 :

Le maire de New York, Bill de Blasio, a averti aujourd’hui que la ville manquait de doses de vaccins contre le coronavirus, pour lequel il a décidé de suspendre l’ouverture de nouveaux points de vaccination, comme les stades de football américain.

Selon le premier maire de la ville de New York Il reste 7 700 doses de vaccins. Cette pénurie a fait le maire a demandé d’utiliser les vaccins réservés pour administrer les secondes doses, malgré le fait que ceux-ci peuvent ne pas être disponibles lorsque requis par les citoyens qui ont déjà reçu le premier vaccin inoculé.

“Nous sommes bloqués et nous ne pouvons pas continuer la vaccination parce que nous n’en avons pas assez”, a souligné de Blasio. Pour lui, Bien que 107 000 nouvelles doses devraient arriver dans les prochaines heures, le maire a demandé à l’administration du président Biden l’autorisation d’utiliser les 100 000 doses réservées. “Utilisons ce que nous avons actuellement, car nous constatons des efforts pour améliorer la production”, a-t-il ajouté.

De plus, malgré le fait que ni l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ni les fabricants de vaccins ne le recommandent, de Blasio a déclaré que “Le retard de la deuxième dose n’affecte pas l’efficacité de la vaccination.”

Recommandations malgré la vaccination

Bien que des vaccins soient déjà administrés dans 49 pays du monde, les autorités sanitaires continuent d’insister sur l’importance de maintenir les mesures de protection jusqu’à ce qu’un pourcentage significatif de la population soit vacciné.

En ce sens, de Blasio a recommandé “Ne prévoyez aucun mariage au printemps et ne faites pas de projets avec des groupes de personnes avant l’été, car ce ne sera qu’après cela, lorsque les effets de la vaccination sur la transmission seront remarqués.”

Vaccins Pfizer / BioNTech et Moderna

À l’heure actuelle, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis n’a accordé une autorisation d’urgence qu’aux vaccins Pfizer / BioNTech et Moderna. Le plan de vaccination du pays nord-américain ne se déroule pas comme prévu, bien qu’il ait déjà inoculé 22,73 millions de doses.

Moderna a défendu le respect des délais convenus avec le gouvernement américain en ayant livré 30 millions de doses. Le reste, jusqu’à atteindre les 100 engagés, arrivera, comme prévu, avant la fin du mois de mars.

Parallèlement, avec plus de 156 000 nouvelles infections et 1 796 décès au cours des dernières 24 heures, Les États-Unis demeurent le pays au monde le plus touché par la pandémie, avec 25 362 794 infections et 423 010 victimes causée par la maladie causée par le virus SRAS-CoV-2.