COVID-19 :

La La nouvelle saison n’a pas encore démarré et la dynamique est dangereusement similaire à celle de 2020: les reports et les annulations sont toujours présents course en raison de la pandémie, ainsi que problèmes logistiques et économiques pour les organisateurs et les escouades. Si le virus le permet, le cours débutera le 24 janvier au Grand Prix de Valence, un événement d’une journée qui succède au trophée Lluís Puig, disparu après l’édition 2005. Pour l’instant, les équipes se concentrent pour préparer l’année (les EAU étaient même vaccinés), mais les inconnues sur la validité du calendrier, les restrictions et les options des coureurs se multiplient.

Tests suspendus. Il le départ du circuit World Tour a été reporté au 21 février, avec le UAE Tour. je sais Le Down Under (19-24 janvier) et la Cadel Evans Road Race (31 janvier) sont tombés pour l’isolement obligatoire de deux semaines exigé par l’Australie, sans possibilité de quitter la chambre d’hôtel. La Amissa Bongo (18-24 janvier), le Défi de Majorque (28-31 janvier), Saint Jean (24-31 janvier), Langkawi (30 janvier-6 février), Tour saoudien (2-6 février), Oman et Colombie (9-14 février), et Antalya (11-14 février) aussi ils ont abandonné leurs dates en raison des différentes circonstances de l’évolution et des limitations de capacité et de mobilité de la pandémie. Murcie (12-13 février) envisage de demander un transfert en mai, comme le Challenge.

Bulles. Il Le concept de bulle établi en 2020 par l’Union Cycliste Internationale (UCI) se poursuit avec la même validité. De nombreuses formations choisissent l’Espagne pour leurs étapes en raison du climat plus doux en hiver: Jumbo, Alicante; Movistar, Almería; Bahreïn et Deceuninck, Altea; Astana et Sunweb, Calpe; Trek et Ag2r, Denia; Lotto Soudal, Jávea; ou Israël, Gérone. Malgré des soins extrêmes et en évitant les contacts extérieurs, Superman a été infecté et ne rejoindra pas le rallye téléphonique. Le Colombien était à Madrid, pris par la tempête Filomena avec son partenaire Iñigo Elosegui.

Des mesures. Il premier événement du programme national et européen, le Grand Prix de Valence (sans les équipes du World Tour et avec les quatre continentaux espagnols, Burgos, Caja Rural, Euskaltel et Kern Pharma), a annoncé dans sa présentation que déploiera un protocole de sécurité avec délimitation des espaces, distance sociale et exigence de test PCR à tous les participants. Ce sera la ligne du reste. Comme toujours, le virus déterminera la validité des mesures, bien que En Europe, il ne semble pas que des confinements stricts à domicile soient demandés comme en Asie ou en Océanie, ni de réduire les déplacements professionnels avec leurs précautions..

Incertitude. Certains les débuts sont dans les limbes, comme ceux de Chris Froome et Peter Sagan, qui allaient débuter à San Juan, ou de Nairo Quintana, qui voulait débuter en Colombie. Egan Bernal a planifié la Volta a la Comunitat Valenciana (3-7 février); Julian Alaphilippe, Provence (11-14 février); Mikel Landa, Andalousie (17-21 février); Tadej Pogacar et Mathieu van der Poel, le UAE Tour (21-27 février); et Primoz Roglic, directement de Paris-Nice (7-14 mars). le sien Les performances seront déterminées par les jours de compétition et le tir à l’entraînement. 2020 a offert pas mal de surprises.