Accueil News Santé Coronavirus en Espagne et dans le monde: données, mesures et restrictions

Coronavirus en Espagne et dans le monde: données, mesures et restrictions

Le coronavirus a déjà provoqué plus de 111 millions d’infections à travers la planète, laissant un solde de 2460726 décès, selon le registre Johns Hopkins, à la première heure du matin ce dimanche. Selon cette université, les trois pays où les infections sont les plus enregistrées sont les États-Unis (28 077 609), l’Inde (10 991 651) et le Brésil (10 139 148). En ce qui concerne les décès, les États-Unis en ajoutent 497 648, le Brésil 245 977 et le Mexique 179 797.

10:45 | Le Royaume-Uni proposera le vaccin COVID-19 avant la fin du mois de juillet

Tous les adultes au Royaume-Uni auront eu la possibilité de recevoir une première dose du vaccin COVID-19 avant la fin du mois de juillet. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre britannique, Boris Johnson, dans des déclarations publiées par son bureau. «Avoir atteint 15 millions de vaccinations (la semaine dernière) était une étape importante», a-t-il déclaré, ajoutant que «je souhaite voir un déploiement de plus en plus rapide dans les semaines à venir». La planification précédente envisageait d’offrir le vaccin à tous les adultes au Royaume-Uni avant la fin du mois de septembre.

Johnson s’est également fixé un nouvel objectif, à savoir que les personnes de plus de 50 ans pourraient avoir été vaccinées avant le 15 avril. Le nombre d’infections à coronavirus a baissé de 19,2% au cours des sept derniers jours, à 10406 ​​infections enregistrées samedi, tandis que les décès ont également baissé, 22,1% sur la même période, même si hier ils sont passés à 1492 nouveaux décédés.

10h30 | L’incidence cumulée augmente en Allemagne

Les nouvelles infections par COVID-19 continuent d’augmenter en Allemagne par rapport à il y a une semaine, ainsi que l’incidence cumulée, qui est supérieure à celle de dimanche dernier. Les autorités sanitaires ont vérifié 7 676 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures et 145 décès, selon les données de l’institut Robert Koch (RKI) de virologie mises à jour à minuit. Dans l’ensemble de l’Allemagne, l’incidence cumulée en sept jours est de 60,2 nouveaux cas pour 100 000 habitants, contre 57,8 hier et 57,4 il y a une semaine.

10:15 | Cinq interpellés à Paris pour avoir organisé une fête de 100 personnes sans restrictions sanitaires

Cinq personnes ont été interpellées ce matin à Paris en tant qu’organisateurs d’une fête clandestine qui a réuni une centaine de participants sans que les restrictions sanitaires ne soient respectées. Cela a été indiqué sur Twitter par la préfecture de police de la capitale française. Selon Efe, en cette période de crise sanitaire, les organisateurs de partis clandestins peuvent être condamnés à jusqu’à un an de prison et à 15 000 euros d’amende pour avoir mis en danger la vie d’autrui.

10h00 | La Catalogne ajoute 59 décès supplémentaires dus au COVID-19

Le rapport de dimanche de DadesCovid, le portail d’information sur l’évolution de la pandémie du gouvernement de Catalogne, ajoute 59 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, pour un total de 20470. Le risque de repousse reste à 261, ce qui implique une stagnation: depuis dimanche dernier, il a baissé de 19 points, alors que la semaine précédente (du 7 février au 14 février) il a chuté de 80. Les admissions aux soins intensifs rapportées ce dimanche sont de 593; hier c’était 606.

9h00 | France, quatrième jour consécutif plus de 22000 infections

Le nombre d’infections quotidiennes par COVID-19 est resté dans le rapport samedi en France au-dessus de 22000 pour le quatrième jour consécutif, avec 22 371 cas portant le total des positifs à 3,58 millions depuis le début de l’épidémie. Le nombre de morts dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures s’élevait à 183, avec lequel il y en a déjà 84 147 à la suite du COVID-19, selon l’Agence de santé publique.

8h30 | Chine: 423 cas actifs sur le continent

La Chine a enregistré samedi 7 nouveaux cas de coronavirus, tous en provenance de l’étranger, sans aucune contagion par transmission locale, a rapporté la Commission nationale de la santé. Les cas actifs en provenance de l’étranger s’élevaient à 193, aucun d’entre eux grave, sur un total de 4 928 infections importées enregistrées depuis le début de l’épidémie, qui n’ont causé aucun décès. Le nombre total de cas actifs s’élève à 423, dont deux graves, sur les 89 831 détectés depuis décembre 2020, qui ont causé 4 636 décès.

8h00 | Le Brésil donne son feu vert à l’achat de vaccins russes et indiens

Au milieu de l’aggravation de la pandémie, le gouvernement brésilien a confirmé qu’il allait lancer le processus d’appel d’offres pour le vaccin Spoutnik V de Russie et Covaxin, du laboratoire indien Bharat Biotech. L’idée, selon le ministère de la Santé, est “d’accélérer” le processus d’achat des produits une fois qu’ils sont approuvés par l’organisme de réglementation sanitaire. La campagne nationale de vaccination est déjà au point mort dans plusieurs villes en raison d’une pénurie de nouvelles doses. Le portefeuille prévoit d’acheter 10 millions de doses de la formule russe et 20 millions de doses supplémentaires de l’antigène indien. Les prévisions de livraison se situent entre les mois de mars et mai.

7h30 | La Californie approche les 50000 morts

Les États-Unis ont atteint 28 072 124 cas confirmés de COVID-19 et 497 568 décès dus à la maladie samedi, ajoutant 2098 décès de plus que vendredi et 100 747 nouvelles infections, selon le décompte indépendant de l’Université Johns Hopkins. La Californie est maintenant l’État le plus touché par la pandémie avec 49 046 décès, suivie de New York (46 703), du Texas (42032), de la Floride (29 813), de la Pennsylvanie (23 540), du New Jersey (22 834) et de l’Illinois (22 426).