COVID-19 :

Un membre du gouvernement japonais a semé jeudi les premiers doutes officiels sur la célébration des Jeux Olympiques de Tokyo l’été prochain., du fait d’une situation qui “n’est pas facile” du fait du rebond du coronavirus, demandant même au Comité International Olympique d’aller “penser à un plan B et C”.

“Nous devons faire le plus possible pour préparer les Jeux, mais tout peut arriver”, a déclaré Taro Kono., Ministre de l’Administration et de la Réforme, lors de la conférence . Next, avec la région de Tokyo en état d’alerte face au virus.

À six mois du grand événement sportif, l’augmentation des cas dans le monde, y compris au Japon, ravage toutes les compétitions sportives. Ainsi, les Jeux de Tokyo 2020 apparaissent à l’horizon, reporté l’année dernière en raison de la pandémie, avec les premiers doutes du gouvernement japonais sur la possibilité de les tenir.

“Tout peut arriver, mais en tant qu’hôtes des Jeux, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour, si tout se passe bien, avoir de bons Jeux Olympiques”a déclaré le ministre, qui a ouvert la porte à l’incertitude sur la gestion d’un tel événement mondial, en attendant à nouveau l’évolution des infections.

“Le Comité Olympique doit réfléchir à un plan B et C, la situation n’est pas facile”, a-t-il ajouté. Pendant ce temps, la semaine dernière, les organisateurs des Jeux Olympiques ont affirmé qu’ils seraient prêts à accueillir l’événement olympique malgré le fait que Tokyo a déclaré l’état d’urgence en raison du COVID-19.