COVID-19 :

La Catalogne se prépare à la désescalade et elle le fait au milieu de la confusion entourant l’ouverture des salles de concert, que le gouvernement catalan a annoncé pour lundi mais a été expressément interdite aujourd’hui au DOGC, ce qui a contraint l’exécutif à rectifier et annoncent qu’ils pourront ouvrir comme prévu.

Après la publication au Journal Officiel de la Generalitat de Catalogne (DOGC) des mesures interdisant la reprise des activités de musique live, malgré le fait que le gouvernement en ait annoncé le contraire jeudi dernier, il y a eu quelques heures de tension en ceux que le secteur des salles de concert a exprimé son inconfort face à cette décision.

Les alarmes dans le secteur de la musique ont sauté ce midi après la publication au DOGC de la résolution du plan de désescalade, qui permet aux bars et restaurants d’ouvrir dès la semaine prochaine, avec une capacité limitée et jusqu’à 21h30, mais interdit de quitter la commune pour assister à des événements culturels et ouvrir des salles de concert.

A travers Twitter, l’Association des Salles de Concert de Catalogne (ASACC) a déclaré que si ce qui a été publié aujourd’hui n’est pas une erreur et n’est pas rectifié tout au long de la journée, “ce sera l’action la plus honteuse du gouvernement, laissant les salles de concert et la culture populaire abandonnées ».

«Les salles de concert sont toujours ignorées, les salles de concert sont toujours fermées», a dénoncé cette entité, qui regroupe des salles de concert telles que Razzmatazz, Apolo, Bikini, Sidecar, Salamandra, La Mirona, Jazz Cava, Barts ou L’Oncle Jack.

Le gouvernement a confirmé qu’en effet, la publication de cette résolution au DOGC est due à une “erreur” et que pour la corriger avant lundi, une modification de celle-ci sera publiée.