Accueil News Santé Coronavirus : La junte prépare l’Andalousie à “des jours très, très durs”...

Coronavirus : La junte prépare l’Andalousie à “des jours très, très durs” bien qu’elle espère absorber la pression hospitalière

COVID-19 :

La Junta de Andalucía a assuré ce samedi que les jours approchent “Très, très dur” dans cette troisième vague qui, selon Jesús Aguirre, ministre de la Santé et de la Famille, sera “Plus dur” que les précédents. En ce sens, Aguirre a fait confiance à la capacité de Services de santé andalous avoir la capacité d’absorber “sans problème” tous les pression sanitaire qui arrivera dans les prochains jours.

Avec le conseiller de la présidence, de l’administration publique et de l’intérieur, Elías Bendodo, Aguirre a présenté les projets d’investissement public pour l’amélioration des soins et la modernisation de l’hôpital universitaire Virgen Macarena, et a indiqué que les hospitalisations s’élèvent à 3522, avec laquelle «nous avons passé la deuxième courbe», mais le graphique «montre une hausse presque verticale, ce qui nous indique que dans les prochains jours, nous ne prévoyons pas que cette hausse diminue, mais au contraire, la pression sanitaire continuera à augmenter au hôpital et ICU“, D’où” nous avons actuellement des hôpitaux dans des plans d’urgence. “

«Chaque hôpital a un plan d’urgence car nous avons beaucoup appris au cours de ces mois et nous savons parfaitement quand articuler chaque plan en fonction de la pression sanitaire que nous subissons», a-t-il déclaré, tout en ajoutant qu ‘«ils fonctionnent», mais ceci courbe «n’est pas la première, ni la seconde, c’est la troisième et cela est et sera beaucoup plus difficile. “Espérons que nous pourrons absorber sans problème toute la pression sanitaire qui nous viendra non pas aujourd’hui, mais dans les jours à venir, qui viennent de très, très durs jours.”

Incidence cumulative

En outre, il a indiqué que lorsque nous donnons des chiffres “aussi élevés” -7 757 nouveaux cas- “cela signifie qu’une semaine après ces chiffres positifs le nombre d’hospitalisations augmentera, après quelques semaines le nombre d’USI augmentera déjà quelques jours le nombre de décès augmentera». “Est très inquiétant que nous sommes actuellement dans 7 757 positifs, avec une incidence cumulée de 836 en Andalousie, et dans le cas d’Almería dans 1 112. Séville est la province qui se comporte le mieux dans les chiffres terrifiants, avec une incidence cumulée de 627 ».

“Peut-être quelque chose que nous nous différencions du reste des communautés autonomes est l’occupation des soins intensifs et des lits”, avec une occupation de lits d’hôpitaux de 20,01% et une Occupation en USI de 27,09%“, Donc” nous avons un tapis de manœuvre. «Nous n’avons pas d’effondrement et nous savons parfaitement quoi faire dans le prochain gradient de pression que nous aurons du point de vue de la santé », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé a rappelé que «nous avons actuellement 380 municipalités, 48,4% de toutes les municipalités sont au-dessus d’une incidence cumulée de 500 et ils sont avec fermeture du périmètre, et 177 municipalités, 22,5%, sont également à périmètre fermé sans aucun type d’activité économique qui ne soit pas indispensable », et a indiqué que« la prochaine évaluation sera faite lundi prochain, sera publiée mardi et il sera effectif dès mardi soir même, et vu la tendance de l’incidence accumulée, le nombre de communes qui seront touchées sera plus ».

Enfin, et concernant le couvre-feu, Aguirre a assuré que «personne ne comprend, du point de vue politique et Conseil interterritorial du système national de santé, que le gouvernement a refusé de changer le décret d’alarme quand on le réclame tout le CCAA, surtout quand on voit la courbe de cette troisième vague au niveau de toute l’Espagne, quand on voit l’importance de rester le plus possible chez soi temps possible »

«Nous continuons d’exiger que le gouvernement, si nous en avons les pouvoirs, nous donne les outils pour pouvoir l’exercer, et pendant que je continue demander le volontariat de tous les Andalous à quoi rester à la maison à partir de 20h00, afin de réduire la mobilité et la propagation de ce terrible virus », a-t-il conclu.