COVID-19 :

La santé a libéré l’équilibre des affectées par coronavirus de ce jeudi, qui fait état de 201 décès signalés depuis mercredi, le dernier rapport officiel. Concernant les infections, le nombre de cas en 24 heures est 16 676. Le monde augmente de 35 878 pour un total de 2 211 967 infections depuis le début de la pandémie.

En ce qui concerne les vaccins, Health a rapporté qu’à ce jour, 676 186 doses ont été administrées, 94 548 de plus que celles rapportées mercredi. 99 des nouveaux vaccins administrés proviennent de la société Moderna, le premier à être administré en Espagne. Le total des doses distribuées, une fois collectées celles qui ont été envoyées à l’ACSC lundi, est de 1 139 400, dont 59,3% ont été administrées. La Communauté valencienne et les Asturies sont les deux communautés autonomes qui ont administré le plus de doses, en pourcentage, avec respectivement 85,2% et 79,4%. Euskadi, avec 41,2% des doses administrées, suit la queue du classement en pourcentage.

Incidence en USI

Au cours des 7 derniers jours, selon le rapport, il y a eu 774 décès dus au COVID-19. La plupart des décès de cette période (218) correspondent à la Communauté valencienne. En ce qui concerne les admissions aux soins intensifs avec une date d’admission dans les 7 derniers jours, 330 patients sont en unité de soins intensifs, soit 20 de plus que mercredi.

Simon: “Le confinement ne semble pas nécessaire”

Comme le déclarait ce jeudi Fernando Simón, directeur du CCAES, «l’enfermement ne semble pas nécessaire»: «La possibilité est toujours sur la table, mais maintenant avec ce que nous avons, je pense que c’est suffisant», a-t-il ajouté.

Simón reconnaît que «nous continuons d’augmenter le nombre de cas», et que dans les prochains jours, jusqu’au début de la semaine prochaine, «une augmentation de l’incidence accumulée à 14 jours» sera toujours observée, qui s’élève actuellement à 522 cas pour 100 000 habitants.

Ainsi, le directeur du CCAES a préconisé d’attendre pour vérifier l’efficacité des mesures adoptées par les différentes communautés autonomes depuis début janvier: «Si elles sont efficaces, il est très probable qu’au cours de la semaine prochaine on verra une stabilisation des cas voire une baisse. Mais s’ils ne sont pas efficaces, on peut s’attendre à une augmentation des cas, ce qui peut mettre les USI dans une situation critique. Espérons que les mesures seront efficaces », a-t-il déclaré. Cette augmentation, plus rapide la semaine dernière, serait associée, selon le directeur du CCAES, à la période de Noël: «À Noël peut-être nous avons passé un meilleur moment que nous n’aurions dû. Nous pouvions déjà proposer ce que nous savions que cela allait arriver », a-t-il souligné.

Fernando Simón, dans une image de fichier. | David Fernández (Efe)

Face à cette augmentation des cas de COVID-19 diagnostiqués et interrogés sur l’opportunité de tenir les élections catalanes au milieu de la troisième vague, Fernando Simón estime que son avis sur la question n’est “pas pertinent”, puisque son unité, a affirmé, analyser les événements massifs en général. «Nous devons nous adapter au niveau de transmission de chaque instant. Les élections ont lieu dans un mois, il reste encore de la place pour évaluer la situation en Catalogne », a-t-il ajouté.

La souche britannique ne semble pas avoir, pour le moment, un grand effet sur l’augmentation des cas de coronavirus en Espagne, puisque, selon Simón, “l’augmentation n’est pas imputable à la souche britannique, du moins dans son intégralité”. «Il faut voir comment la souche évolue dans notre pays, mais ici elle n’occupe pas la niche écologique comme elle le fait en Angleterre. C’est encore un petit volume, ce qui ne veut pas dire qu’il nichera dans notre pays à l’avenir », a-t-il déclaré.

“L’Espagne est l’un des pays qui vaccinent le mieux”

“L’Espagne a déjà administré 676.000 doses”, a rapporté Simón, qui assure que “la grande majorité a été administrée dans des résidences, tant aux résidents qu’aux travailleurs”: “60% des doses reçues ont déjà été appliquées, sachant que nous l’information reste le vendredi, samedi et dimanche jusqu’à la réception du prochain lot de doses [el lunes 18 de enero]”, a ajouté. C’est pourquoi pour le directeur du CCAES «l’Espagne est l’un des pays qui vaccine le mieux»: «Sans être le meilleur, c’est l’un des pays qui se porte très bien et nous allons nous améliorer».

Interrogé par des personnes qui ont refusé de se faire vacciner, il a reconnu ne pas connaître le nombre exact mais qu’il sait que c’est “minime, presque témoignage”: “Nous avons un pays avec une population solidaire qui comprend l’importance de se faire vacciner”, a-t-il dit.

L’incidence cumulée à 14 jours dépasse 500

Concernant l’incidence cumulée à 14 jours, l’ensemble de l’Espagne présente une moyenne de 522,74 cas pour 100 000 habitants, 29,86 cas de plus que mercredi. Les ACCA avec l’incidence cumulative la plus élevée sont l’Estrémadure (1 167,36), Murcie (761,30) et La Rioja (719,39). Le taux de positivité global est de 16,63%.

Madrid, celle avec le plus de cas

Dans les données de contagion du dernier jour, Madrid est la CCAA qui rapporte les cas les plus confirmés (4 633), suivie de la Catalogne (2 288) et de Castille et León (2 109). Dans le calcul global, 443 790 positifs ont déjà été enregistrés dans la Communauté de Madrid. Melilla et Ceuta sont les régions dans lesquelles il y a moins de cas enregistrés, 5 005 et 3 404, respectivement.

Catalogne et Communauté valencienne, CCAA avec plus de patients admis

Concernant la situation de capacité d’assistance et l’activité COVID-19 dans chaque communauté autonome, Catalogne a 4 183 patients COVID-19 admis, occupant 16,62% des lits. Parmi ceux-ci, 579 sont en réanimation (41,84% des lits occupés). Suis-le la Communauté valencienne, qui compte 3 546 patients admis, ce qui représente une occupation de 30,12%. Dans cette région, 531 personnes sont en réanimation, ce qui représente 47,54% des places. La Communauté valencienne, la Catalogne et La Rioja ont une occupation des soins intensifs égale ou supérieure à 40%.