COVID-19 :

L’Andalousie clôture le mois de novembre avec de bonnes nouvelles dans les principaux benchmarks de coronavirus dans cette communauté. Ce lundi 30 novembre, 770 positifs ont été enregistrés, le chiffre le plus bas en 70 jours, un record dans cette deuxième vague qui a laissé des chiffres proches de 4000 infectés en une seule journée. Les chiffres sont optimistes en ce qui concerne les aspects positifs, mais ont vu une légère augmentation du nombre de personnes hospitalisées. Les décès ont également été plus élevés qu’hier, mais inférieurs à ceux des derniers jours.

Le plus faible nombre de nouveaux positifs en 70 jours est enregistré, 770 cas

La semaine commence avec de très bonnes nouvelles en Andalousie, le nombre de positifs détectés par PCR a considérablement baissé. Les chiffres sont presque magiques 770 cas, un chiffre qui n’a pas été vu depuis 70 jours. Le chiffre porte-bonheur, 7, ferme en novembre en termes de nombres positifs pour le coronavirus.

Le 20 septembre, il y avait les données de référence de 743 cas, à partir de ce jour, la hausse a été remarquable jusqu’à des chiffres qui sont devenus des records. Dans cette seconde vague Malgré les mesures de sécurité décrétées, il y a eu plus de cas que lors de la première vague. La distance de sécurité de cette première vague était suffisante pour éviter que le virus, arrivé en vigueur depuis septembre, ne s’installe pendant une bonne partie du mois de novembre.

Par provinces Cadix mène l’augmentation des infections pour la quatrième journée consécutive avec 219, suivie de Séville avec 119, Malaga avec 114, Almería avec 103, Jaén avec 86, Córdoba avec 67, Grenade avec 38 et Huelva avec 24. La meilleure de ces données est la forte baisse à Grenade, qui est la première province avec restrictions, le virus a commencé à transmettre au cours de ces jours qu’il y a eu une baisse notable des positifs.

26 décès au cours des dernières 24 heures du coronavirus en Andalousie

La partie négative de ces données est les décès dus au coronavirus, un total de 26 personnes ont perdu la bataille contre cette terrible maladie. Ils sont au total 12 de plus que la veille et 11 de moins que le lundi de la semaine dernière. Le chemin que suit l’Andalousie semble être le bon, essayant de faire tomber ce fait terrible qui affecte la famille et les amis de ces personnes qui n’auraient pas dû partir si tôt.

Cordoue et Séville mènent le nombre de morts avec six chacune, suivies de Malaga et Grenade avec cinq et Almería avec quatre. Les autres provinces n’enregistrent aucun défunt. C’est une bonne nouvelle en référence aux provinces qui n’ont eu à pleurer aucune victime, ce n’est pas nouveau, ces derniers jours elles ont déjà réussi à maintenir le compteur à zéro. C’est l’objectif principal que personne ne meurt des suites du coronavirus.

Les hospitalisations liées au coronavirus augmentent en Andalousie pour la première fois en une semaine

L'Andalousie enregistre 26 décès et 770 nouveaux positifs, le chiffre le plus bas en 70 jours

Ce jour-là, il faut également regretter une légère augmentation des hospitalisés, ajoutant 37 en 24 heures à un total de 2 099, alors qu’ils sont 686 de moins que ceux enregistrés il y a une semaine. Les personnes hospitalisées pour cette maladie sont déjà moins nombreuses qu’au pic de la pandémie en mars.

Au cours des dernières semaines, ce pic a été atteint, dépassant ceux admis par coronavirus en mars. Bien que la population soit soumise à davantage de restrictions ou d’obligations, il a été possible de dépasser les personnes infectées et celles admises qui ont été atteintes en mars. Le nombre d’hospitalisés augmente pour la première fois en six jours après avoir chuté de 203 dimanche, de 150 samedi, de 136 vendredi et jeudi et de 140 mercredi, et de 42 personnes le mardi et de 58 lundi dernier. Les 2099 hospitalisés comptabilisés ce lundi sont 686 de moins que les 2785 enregistrés il y a sept jours.

Il y a 422 patients admis à l’USI, 66 de moins que les 488 hospitalisés dans ces unités il y a une semaine et il y a 16 patients de moins que les 438 enregistrés le 30 mars au pic maximum de la première vague. Les autres grandes données négatives qui n’étaient pas arrivées depuis mars dernier ont été abaissées. L’Andalousie continuera dans cette lutte constante pour tenter d’arrêter ce virus qui fait des ravages dans cette deuxième vague. La semaine commence et le mois se termine par de bonnes nouvelles. Le couvre-feu et les restrictions de temps continueront d’être appliqués, en plus de la fermeture du périmètre des municipalités pour s’assurer que les infections continuent de diminuer. L’objectif de ces mesures est de réaliser un Noël sans frayeur, avec tout le nécessaire pour garantir des vacances sûres dans lesquelles le virus est le plus éloigné possible des familles qui peuvent se réunir et célébrer ces journées spéciales.