COVID-19 :

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont déplacé les voyages en bateau de croisière au niveau de risque le plus élevé possible pour la propagation du COVID-19, des semaines après que l’agence eut donné. feu vert pour que les navires de croisière mettent les voiles.

Alors que les cas de coronavirus augmentent à travers le pays, le CDC a porté le risque de voyage en bateau de croisière au niveau 4, recommandant à tous d’éviter de voyager sur des bateaux de croisière, y compris des bateaux fluviaux.

“Les passagers des navires de croisière courent un risque accru de propagation de personne à personne de maladies infectieuses, y compris le COVID-19, et des épidémies ont été signalées sur les navires de croisière”, indique l’avis de voyage des CDC.

Près d’un mois plus tôt, le CDC a levé sa commande de huit mois sans voile effective pour toutes les croisières dans le pays, la remplaçant par une «commande de navigation conditionnelle» moins restrictive.

L’ordonnance a établi un cadre qui visait à aider l’industrie à mettre en œuvre des mesures de sécurité qui lui permettraient de reprendre ses activités dans les eaux américaines selon une approche par étapes. Avant que les entreprises ne puissent redémarrer les opérations de passagers de quelque manière que ce soit, les entreprises seraient confrontées à des tests du CDC sur la sécurité de leurs protocoles, a déclaré l’agence.

On ne sait pas quand les navires recommenceront à naviguer depuis le port de Miami, mais une compagnie de croisière a annoncé qu’elle annulerait toutes les opérations jusqu’au début de l’année prochaine.

Les croisières au départ de Baltimore, Charleston, Jacksonville, Long Beach, Mobile, La Nouvelle-Orléans et San Diego ne reprendront qu’au moins le 1er mars.

Royal Caribbean International a prolongé sa propre commande d’interdiction de navigation jusqu’au 30 décembre, après avoir consulté l’Association internationale des compagnies de croisière et le CDC.

Plus tôt cette semaine, la première compagnie de croisière à mettre les voiles depuis la levée de l’interdiction, SeaDream, a annoncé qu’elle annulerait ses opérations pour le reste de l’année après que plusieurs passagers et membres d’équipage aient été testés positifs pour le virus.