COVID-19 :

Une famille panaméenne raconte son histoire avec Covid-19 2:47

(CNN espagnol) –– Le gouvernement du Panama a annoncé mardi la réactivation progressive des activités économiques après une quarantaine totale qui a débuté le 4 janvier et se termine ce jeudi. Selon le ministre de la Santé, Luis Francisco Sucre, la mesure a réussi à réduire de 6% la positivité des tests de covid-19.

Dans un message de la chaîne nationale, Sucre a expliqué que lorsque le confinement a été décidé, il y avait 29% de positivité dans les tests de détection du coronavirus. Le chiffre est maintenant tombé à 23%, a déclaré le responsable.

Pour cette raison, le ministre a annoncé qu’à compter du 15 janvier, le couvre-feu horaire sera supprimé, selon le dernier numéro de la pièce d’identité personnelle. Cependant, les achats continueront d’être effectués par sexe. De plus, il y aura un couvre-feu pour toutes les provinces du pays entre 21 h et 4 h, heure locale.

Le plan du gouvernement est de procéder à une réactivation progressive au Panama. Par conséquent, à partir de ce vendredi, le commerce de détail sera autorisé, mais uniquement pour les ventes en ligne. Simultanément, le commerce de gros pour la distribution et l’approvisionnement est ouvert. La construction est également réactivée. En outre, un calendrier pour le retour d’autres activités économiques a été annoncé.

Cependant, a déclaré Sucre, dans les provinces de Panama et de Panama Oeste, en plus du couvre-feu, il y aura une quarantaine totale ce week-end. Les restrictions ont été augmentées dans les provinces de Veraguas, Coclé, Los Santos et Herrera, où il y aura des restrictions totales de quarantaine et de mobilité car ce sont des endroits où les cas de coronavirus ont augmenté.

Jusqu’à présent, dans la pandémie, le Panama a enregistré 281 353 infections confirmées, avec 4 500 décès. Ceci, selon le dernier rapport épidémiologique du ministère de la Santé.

Le document indique qu’il y a 56 020 cas actifs, dont 2 536 sont hospitalisés. De ce nombre, 224 sont en soins intensifs.