Accueil News Santé Coronavirus : Le patient 0 de France raconte son expérience avec le...

Coronavirus : Le patient 0 de France raconte son expérience avec le coronavirus

COVID-19 :

La date exacte à laquelle le coronavirus est entré dans nos vies reste un mystère. Les données indiquent que la pandémie est née à Wuhan en décembre 2019 et s’est propagée à travers l’Europe en 2020. Cependant, le médecin Jean-Ralph Zahar, spécialiste en médecine interne et microbiologie clinique et travailleur à l’hôpital Jean-Verdier (Paris), a découvert 14 ‘patients 0’ en France avant la date officielle d’entrée du virus dans le pays. “Nous avons observé que beaucoup de nos patients présentaient des symptômes cliniques de grippe sans aucun diagnostic», Explique-t-il dans le rapport Covid lors de son émission ce mercredi.

«Lorsque la pandémie a commencé en février et mars, nous avons commencé à nous demander si l’un de ceux admis en décembre et janvier aurait pu être en fait des patients covid“, Ajouter. Puis, ils ont décidé d’enquêter pour dissiper leurs doutes et les résultats ont confirmé leurs soupçons: «Bien que lors de notre étude nous ayons analysé de nombreux cas, nous avons finalement publié ceux de 14 patients. L’un d’eux avec un échantillon positif. Nous avons constaté que cet homme, d’origine algérienne, avait sintomes cliniques et données radiologiques compatibles avec le diagnostic de covid. Et c’est devenu le patient 0 de France».

L’homme dont parle Zahar s’appelle Amirouche Hammar, qui dit qu’ilLes premiers symptômes sont apparus le 20 décembre: «J’ai commencé à avoir toux sèche toute la semaine. Puis vint le fièvre, qui a atteint plus de 40 ° C, et d’avoir un très forte douleur thoracique. Avant d’entrer à l’hôpital, la veille J’ai craché du sang». Une fois connecté, notez que passé trois jours dans le service de réanimation à l’oxygène. Hammar s’inquiète d’avoir pu infecter des gens, mais surtout, il s’inquiète de ne pas savoir comment il a été infecté en décembre.

Arrivée du virus en Espagne

Le premier cas officiel de coronavirus en Espagne date du 31 janvier, lorsqu’un touriste allemand est arrivé en vacances à La Gomera infecté. Cependant, Health a récemment reconnu que le 1er janvier, il y avait déjà des cas de COVID-19 dans notre pays. Maintenant lui Dr Albert Bosch, un professeur de Barcelone, assure que aurait pu être présente dans les eaux usées espagnoles depuis mars 2019. «Le virus a circulé à Barcelone en mars 2019 par inadvertance, masqué en cas de grippe ou d’autres problèmes respiratoires. Et aussi dans cas asymptomatiques ou très légers“, il est dit.

Au vu de ces propos, Iker Jiménez pose la question de savoir comment il était possible que la pandémie n’ait pas explosé auparavant. L’une des réponses possibles peut être la mutation virale, devenant plus agressif en 2020 qu’en 2019.