Accueil News Santé Coronavirus : Le python Fernando Simón le jour où l’Espagne établit un...

Coronavirus : Le python Fernando Simón le jour où l’Espagne établit un record d’infections: “Nous sommes à l’inflexion de la courbe”

COVID-19 :

Le coronavirus poursuit son avance imparable en Espagne. Le ministère de la Santé a annoncé ce jeudi un autre chiffre record: 44357 nouvelles infections -41 576 ont été signalés hier, un nouveau sommet dans la pandémie. L’incidence cumulée, qui mesure le risque d’infection, continue d’augmenter. Il y a déjà 795 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours. Malgré les chiffres, le responsable des alertes, Fernando Simon, semble modérément optimiste. Son pronostic était le suivant: «Nous sommes dans une phase d’inflexion, ce qui pourrait marquer un changement de tendance.

Simón a ajouté que, bien que l’incidence du virus continue d’augmenter, il l’a fait à un rythme plus lent ces derniers jours, et a souligné que le taux de positivité «s’est stabilisé». Selon le directeur du Centre des alertes et des urgences du ministère de la Santé, cela pourrait commencer à se faire remarquer dans la pression hospitalière dès la semaine prochaine.

«Le taux de positivité s’est stabilisé ces dernières semaines, à 17%. Nous sommes proches de notre capacité de détection maximale », a souligné Simón lors de la conférence de presse de ce jeudi.

La vérité est que les données dans les hôpitaux restent inquiétants. Par exemple, occupation des soins intensifs. Le pourcentage de lits dans les unités de soins intensifs déjà occupés par des patients atteints de coronavirus atteint 36%.

D’autre part, Health recueille 55 041 décès dus à la pandémie. Un chiffre qui est loin de celui révélé par d’autres dénombrements, comme celui de l’Institut national de la statistique (INE), qui ne parle de 80 000 décès qu’entre mars et décembre.

Au total, 2 456 675 personnes ont été infectées et 55 041 sont décédées en Espagne depuis le début de la pandémie, selon les données officielles fournies par la Santé.

Contre les barreaux

Simón a également insisté sur sa polémique mesure de fermeture des barres, tenant une fois de plus l’industrie hôtelière responsable des infections.

«Les communautés qui ont opté pour la fermeture de l’hôtellerie sont très corrélées à la baisse de l’incidence. L’enjeu n’est pas la fermeture spécifique de l’hôtellerie ou des boîtes de nuit, mais bien d’éviter le risque de transmission », a-t-il défendu.

Comme l’a souligné OKDIARIO, le ministère de la Santé ne parvient cependant à relier les bars et les restaurants qu’au centre de 2,4% des flambées.

De son côté, Alfredo González, secrétaire général de la Santé numérique a indiqué qu’hier il y avait plus d’un million de vaccins administrés, 82% des doses totales distribuées aux communautés autonomes. »À la fin de la semaine prochaine, nous pourrions avoir les vaccins d’Oxford. Le taux de vaccination en Espagne est très positif », a-t-il souligné.

Fernando Simón a estimé, quant à lui, que «nous plaçons tous un grand espoir dans le vaccin, mais nous devons être prudents quant à ne lancez pas les cloches au vol tôt”.

Les données

Au cours de la dernière semaine, 1285 personnes avec un diagnostic positif confirmé de Covid-19 sont décédées en Espagne: 173 en Andalousie, 62 en Aragon, 42 dans les Asturies, 15 dans les îles Baléares, 28 dans les îles Canaries, huit en Cantabrie, 60 en Castille-La Manche, 66 en Castille et León, 73 en Catalogne, 5 à Ceuta, 344 en Communauté valencienne, 82 en Estrémadure, 117 en Galice, 71 à Madrid, 1 à Melilla, 70 à Murcie, 9 en Navarre, 49 au Pays basque et 10 en La Rioja.

Actuellement, il y a 26 542 patients admis pour Covid-19 dans toute l’Espagne (25 228 hier) et 3 734 en USI (3 583 hier). Au cours des dernières 24 heures, il y a eu 3 745 entrées (3 635 hier) et 2 653 sorties (2 563 hier). Le taux d’occupation des lits occupés par le coronavirus s’élève à 20,87% (19,95% hier) et dans les USI à 36,28% (35,02% hier).

Jusqu’à 6715 personnes ont dû être hospitalisées la semaine dernière (234520 dans la pandémie à ce jour): 1000 en Andalousie, 399 en Aragon, 238 dans les Asturies, 102 dans les îles Baléares, 111 dans les îles Canaries, 136 en Cantabrie, 296 en Castille-La Mancha, 662 en Castille et León, 385 en Catalogne, 10 à Ceuta, 1295 en Communauté valencienne, 372 en Estrémadure, 644 en Galice, 327 à Madrid, 21 à Melilla, 473 à Murcie, 111 en Navarre, 12 au Pays basque et 121 à La Rioja.

En outre, il y a eu 532 admissions en unité de soins intensifs (USI) au cours des sept derniers jours (20426 depuis l’arrivée du virus en Espagne): 53 en Andalousie, 23 en Aragon, 14 dans les Asturies, 14 dans les îles Baléares, 19 dans les îles Canaries , 11 en Cantabrie, 31 en Castilla-La Mancha, 31 en Castilla y León, 20 en Catalogne, 2 à Ceuta, 68 en Communauté valencienne, 32 en Estrémadure, 96 en Galice, 25 à Madrid, 2 à Melilla, 61 à Murcie , 13 en Navarre, un au Pays Basque et 16 à La Rioja.

L’incidence cumulée continue d’augmenter, atteignant 796 cas pour 100 000 habitants en 14 jours. Six communautés comptent déjà plus de 1 000 cas: Castille-La Manche (1 140), Castille et León (1 142), Murcie (1 286), La Rioja (1 134), Estrémadure (1 467) et la Communauté valencienne (1 166).