Accueil News Santé Coronavirus : Le report de Tokyo 2020 coûtera 2200 millions d’euros

Coronavirus : Le report de Tokyo 2020 coûtera 2200 millions d’euros

COVID-19 :

Le report d’un an des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et les mesures contre la pandémie de coronavirus représenteront un coût supplémentaire de quelque 2,7 milliards de dollars, a rapporté aujourd’hui le comité d’organisation.

Le chiffre a été publié à l’occasion d’une réunion entre le comité d’organisation de Tokyo 2020, le gouvernement japonais et les autorités métropolitaines. de la capitale japonaise, siège des épreuves olympiques qui débuteront le 23 juillet.

Si les coûts associés au report sont pris en compte, tels que extension de la location des salles ou frais de main-d’œuvre supplémentaires, la somme atteint 1800 millions de dollars, et le reste est ce que le des mesures pour éviter l’infection chez les athlètes et les spectateurs.

Le principal responsable de ce coût supplémentaire sera le gouvernement métropolitain de Tokyo, et, dans une moindre mesure, le comité d’organisation des épreuves olympiques et le gouvernement japonais, selon la distribution publiée ce vendredi.

Le gouvernement métropolitain de Tokyo devra payer environ 120000 millions de yens (949 millions d’euros / 1154 millions de dollars), dont deux tiers pour le surcoût du report et le reste pour des mesures sanitaires pour éviter les infections.

Le comité d’organisation sera chargé de couvrir un total de 103 milliards de yens (815 millions d’euros 991 millions de dollars), rien que pour le report des événements olympiques, mais ne couvrira pas les dépenses extraordinaires dues à la pandémie de coronavirus.

Finalement, le gouvernement japonais paiera au total 71 milliards de yens (561 millions d’euros / 683 millions de dollars), dont près de 79% seront consacrés aux mesures sanitaires.

Selon le dernier budget, décembre 2019, le JJ.OO. de Tokyo 2020 devait initialement coûter 1,35 billion de yens (10839 millions d’euros / 12969 millions de dollars), en grande partie partagée entre le comité d’organisation et la ville de Tokyo.

Les chiffres ont été fournis après un rRéunion en présence du gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike, du président du comité d’organisation, Yoshiro Mori, du PDG du comité, Toshiro Mutoet le ministre des Jeux olympiques, Seiko Hashimoto.

“Le coût supplémentaire a été réglé conformément à la promesse de répartition des rôles (en préparation des Jeux Olympiques) en 2017”, Muto a déclaré lors d’une comparution devant les journalistes après la clôture de la réunion.

Aussi rappelé les mesures qui ont été prises pour réduire le coût des épreuves olympiques, cela implique la simplification des cérémonies d’ouverture et de clôture, entre autres.