COVID-19 :

La réunion des dirigeants du G20 a commencé pratiquement par un discours retransmis en direct par le roi Salman ben Abdulaziz d’Arabie saoudite

Le sommet annuel des dirigeants de la G20, marquée par la crise économique provoquée par la pandémie de COVID-19[feminine, a commencé pratiquement par un discours diffusé en direct du roi Salman bin Abdulaziz d’Arabie saoudite, pays organisateur de l’événement en exerçant la présidence tournante du groupe.

«Nous avons le devoir de faire face ensemble pendant ce sommet et donner un message fort d’espoir et de réconfort adopter des mesures pour atténuer cette crise », a affirmé le monarque dans son message de bienvenue au reste des dirigeants.

Pendant les deux jours que dure l’événement, les pays membres de la Groupe de 20, les vingt principales économies du monde, discuteront des mesures visant à promouvoir une reprise, que la présidence du jour et plusieurs pays participants ont proposé d’être “inclusive” et “durable”.

L’un des sujets qui marquera la réunion, comme ce fut le cas lors du sommet extraordinaire des dirigeants du G20 qui a eu lieu en mars, est de savoir comment rendre le vaccin contre COVID-19[feminine pour les pays les plus développés.

«Nous devons travailler pour créer les conditions d’un accès abordable et équitable pour tous“, A déclaré Salman, qui a ajouté qu’en même temps, ils doivent commencer à développer des stratégies pour se préparer” à de futures pandémies.

Le G20 est composé de l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie, l’Afrique du Sud, la Turquie et l’Union Européen.

L’Espagne est un pays invité permanent, tandis que la Suisse, la Jordanie et Singapour ont également été invitées à participer cette année.

Avec des informations d’.