COVID-19 :

Parce que l’Espagne est un pays avec une très bonne tradition de vaccination, les autorités ne considèrent pas qu’il soit nécessaire que le coronavirus soit obligatoire

Vaccination contre COVID-19 en Espagne débutera en janvier 2021 et ne sera pas obligatoire, selon le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, sur le plan que l’exécutif du socialiste Pedro Sanchez sortira la semaine prochaine.

La Union européenne (UE) a déjà signé des contrats avec les sociétés pharmaceutiques AstraZeneca, Sanofi, Janssen et BioNTech / Pfizer pour un milliard de doses extensibles; La signature avec CureVac est imminente et les négociations avec Moderna pour 400 millions de vaccins supplémentaires sont bien avancées.

À Espagne 10% de ces doses lui correspondraient, comme l’a indiqué hier le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, qui a estimé que le pays serait le premier de l’UE, avec l’Allemagne, à avoir un plan de vaccination complet.

L’objectif de ce plan est que mi 2021 quelque 30 millions de citoyens ont été vaccinés, “70 pour cent de la population en nombre rond”, ce qui permettrait à une bonne partie de la citoyenneté d’être immunisée, a déclaré Illa aujourd’hui dans une interview à la radio.

Selon les chiffres officiels, le nombre total d’infections depuis le début de la pandémie en Espagne Les morts s’élèvent déjà à un million 556 mille 730 et 42 mille 619 morts.

Les dernières données offertes hier par le Ministère espagnol de la santé Ils ont indiqué 15 156 nouveaux cas de COVID-19 et 328 décès, bien que la transmission du virus ait diminué pour le onzième jour consécutif et que l’incidence cumulée s’établisse à 419 cas pour 100 000 habitants.

Illa a expliqué que dans Espagne Il y a 13 mille points de vaccination disponibles et que, dans d’autres campagnes, environ 10 millions de personnes sur une période de deux mois, de sorte qu’avec le réseau habituel de points de vaccination “il sera possible de fonctionner parfaitement avec un rythme rapide et efficace, et avec des garanties”.

Le ministre de la Santé estime qu’il existe un très grande conscience parmi les citoyens espagnols par rapport aux avantages de se faire vacciner, puisque l’Espagne est un pays avec une très bonne tradition de vaccination, il considère donc que ce ne sera pas nécessaire que le coronavirus est obligatoire.

À ce moment-là, et à l’approche de Noël, la plupart des Régions espagnoles Ils ont commencé à prendre des mesures pour essayer d’arriver à ces vacances avec la plus faible incidence possible du virus.

Compte tenu surtout de la proximité du pont de la Constitution, qui est célébrée dans la première semaine de décembre et qui est l’une de celles qui enregistrent généralement les plus grands déplacements et mouvements de personnes pour faire des achats compte tenu de la proximité des vacances de Noël.

Pour ces jours, presque toutes les communautés autonomes espagnoles seront protégées par fermetures de périmètre.

Avec des informations d’.