Accueil News Santé Coronavirus : Madrid interdit les réunions dans les maisons et avance le...

Coronavirus : Madrid interdit les réunions dans les maisons et avance le couvre-feu à 22h00.

COVID-19 :

La Communauté de Madrid avance le couvre-feu à 22h00 et la fermeture des bars, restaurants et magasins à 21h00. Dans l’hôtellerie, les tables ne doivent pas être occupées par plus de quatre personnes. De plus, les réunions de non-cohabitants dans les maisons sont interdites, sauf pour la garde de tiers (personnes âgées, personnes à charge, mineurs ou personnes vulnérables). Ces quatre nouvelles mesures entreront en vigueur lundi prochain et dureront deux semaines.

“Nous sommes dans un nouveau scénario qui nous oblige à changer les règles du jeu”, a déclaré le ministre de la Santé, Image de balise Enrique Ruiz Escudero, qui a recommandé aux adultes de ne quitter leur domicile que «ce qui est essentiel» et que les entreprises encouragent le télétravail.

Comme expliqué, la souche britannique représente déjà 9% des cas d’infections à Madrid. Et il progresse en doublant chaque semaine. Situation qui a été attribuée à la permissivité du gouvernement espagnol à l’aéroport de Barajas. “Le virus est entré dans Barajas et nous en payons à nouveau les conséquences”, il a dit.

Dans toute la région, la capacité des places intérieures est maintenue à 50% et aussi dans les espaces de loisirs des centres commerciaux, qui passent de 75% à 50%. De plus, le service de bar dans l’industrie hôtelière est suspendu. Et la limitation à 4 personnes aux tables des bars et restaurants concerne à la fois les intérieurs et les terrasses.

Les autres exceptions à la règle générale de 50% sont 75% dans les théâtres, cinémas et autres installations culturelles, 40% dans les salles polyvalentes multifonctionnelles (comme le Wizink Center), les terrasses extérieures qui restent à 75% et centres de formation non réglementés, également 75%.

Zones plus restreintes

La Communauté de Madrid augmentera à partir de lundi dans 56 zones de santé de base (ZBS) et 25 localités de la région les zones soumises à des restrictions en raison de l’avancée du coronavirus. Plus de 1,6 million de madrilènes vivent dans ces zones, 24% de la population et 28% des infections sont concentrées dans ces zones.

Ainsi, la mobilité d’entrée et de sortie est restreinte sauf pour des raisons justifiées dans les zones de La Ribota, Ramón y Cajal, Docteur Laín Entralgo et Docteur Trueta, dans la commune d’Alcorcón; et dans la zone de santé de base de Las Cities, à Getafe.

En outre, les restrictions sont étendues à tout le périmètre de la commune de Collado-Villalba et à tout le périmètre de Rivas-Vaciamadrid. De même, les entrées et sorties sont limitées dans les villes de Cercedilla, Navacerrada, Los Molinos, Colmenar de Oreja, Quijorna et Serranillos del Valle.

En outre, les limitations sont prolongées jusqu’à 00h00 le lundi 1er février dans tout le quartier de Barajas dans la capitale de Madrid, avec les zones de Barajas et d’Alameda de Osuna. Toujours à Madrid, les limitations subsistent jusqu’à ce même jour dans les régions d’Andrés Mellado (Chamberí), Aravaca (Moncloa-Aravaca), General Moscardó (Tetuán); Sanchinarro, Virgen del Cortijo, Benita de Ávila et Silvano (Hortaleza), Mirasierra et Las Tablas (Fuencarral-El Pardo); Jasmine (ville linéaire); Montesa, le général Oráa et Baviera (Salamanque), et Alpes y Rejas (San Blas-Canillejas).

De même, toute la municipalité d’Alcobendas, San Sebastián de los Reyes et Fuenlabrada continuera à être périmétrique, tandis que la municipalité de Móstoles continue avec des restrictions dans les zones de Felipe II, le maire Bartolomé González, Présentation Sabio, Dos de Mayo, El Soto et Parque Coimbra.

À Getafe, les restrictions sont maintenues à Getafe North; à Aranjuez, ceux de Las Olivas et d’Aranjuez; à San Fernando de Henares, les zones de San Fernando et Los Alperchines; à Las Rozas la zone de Las Matas; et la zone de Torrelodones est également maintenue, qui comprend les municipalités de Torrelodones et Hoyo de Manzanares.

Les limitations d’entrée et de sortie sont également maintenues pendant sept jours dans les localités suivantes qui ne coïncident pas avec une zone de santé de base: Fuente el Saz, San Agustín de Guadalix, El Molar, Pedrezuela, La Cabrera, Arroyomolinos, Talamanca del Jarama, Valdeolmos -Alapardo, Collado Mediano, Becerril de la Sierra, Cadalso de los Vidrios, Campo Real, Titulcia, Velilla de San Antonio, Ciempozuelos, Navalcarnero, Algete, Mejorada del Campo et Villarejo de Salvanés.

Commande unique dans les hôpitaux

Ruiz Escudero a annoncé que la Communauté de Madrid dispose déjà d’une commande unique prête à gérer les hôpitaux publics et privés comme un réseau unique qui sera activé “dès que nécessaire”.

L’avancée de la troisième vague dans la Communauté de Madrid, où le risque de contagion avoisine les 900 cas pour 100 000 habitants en 14 jours, commence à faire pression sur les hôpitaux. Près d’un quart des lits et 46% des USI sont actuellement occupées par des patients Covid-19. Madrid est l’une des dix communautés autonomes qui courent un risque extrême, selon le feu de circulation approuvé par le ministère de la Santé pour suivre l’évolution de la pandémie en Espagne, avec Aragon, Castilla-La Mancha, Castilla y León, Catalogne , la Communauté valencienne, Estrémadure, les îles Baléares, La Rioja et Murcie.