Accueil News Santé Coronavirus : Un classement place le Mexique comme le pire pays dans...

Coronavirus : Un classement place le Mexique comme le pire pays dans lequel se trouver pendant la pandémie – .

COVID-19 :

MEXIQUE – Le Mexique a été consolidé comme le pire pays dans lequel se trouver pendant la pandémie, selon le “Covid Resilience Ranking” de 53 pays de diverses régions du monde préparé par Bloomberg mardi.

“Le Mexique reste à la 53ème place, la dernière des économies classées, tandis que les décès atteignent des niveaux records. Le président Andrés Manuel López Obrador a déclaré qu’il avait contracté le COVID-19”, indique le rapport, qui a été publié pour la première fois en novembre.

Le Mexique, qui vient de dépasser 150000 décès et 1,77 million de cas confirmés de coronavirus, a obtenu 30,8 sur 100 sur l’indice de résilience, 7 points en dessous du pays le plus proche, l’Afrique du Sud.

Parmi les signaux d’alarme relevés par Bloomberg, il y a un taux de mortalité de 7,5%, le plus élevé des 53 pays étudiés.

Ils mettent également en évidence les 1 156 décès par million d’habitants et un taux de positivité de 41,1%, ce qui implique que les autorités ne détectent pas un nombre significatif d’infections.

De plus, bien que le Mexique ait garanti l’accès aux vaccins COVID-19 en nombre de doses plus élevé que ceux nécessaires pour immuniser sa population, il n’a appliqué que 0,43 dose pour 100 habitants, a indiqué l’agence.

Les fabricants prévoient de commencer à les produire en carton pour répondre à la demande.

Le rapport comparait López Obrador à Donald Trump et au président brésilien Jair Bolsonaro, qui avait également COVID-19, pour “minimiser la menace du coronavirus”.

«Cette approche cavalière du leadership, associée à un manque de filets de sécurité sociale et de systèmes de santé publique solides, a aggravé la crise», a noté Cynthia Arnson, directrice du programme du Wilson Center pour l’Amérique latine, dans le rapport.

Le Mexique est à la dernière place depuis la première publication du rapport en novembre dernier, bien que d’autres pays aient changé de position en raison des campagnes de vaccination.

À l’époque, López Obrador avait critiqué Bloomberg lors d’une de ses conférences de presse matinales.

“Je pense que c’est une erreur et dans l’un d’entre eux il y aura même une clarification car j’ai bien vu la note et cela m’a semblé un excès, dans le but d’affecter le Mexique”, a reproché le 26 novembre le président.

Mais dans le dernier rapport, le Mexique est resté à la dernière place et les critiques ont persisté avec la contagion du dirigeant lui-même.

Ni le feu rouge ni l’augmentation des infections dans la pandémie n’arrêtent leur clameur.

Les politiciens de l’opposition ont souligné l’indice pour exiger que le gouvernement change sa stratégie de gestion de la pandémie.

“C’est le résultat de décisions terribles: le Mexique est le pire endroit où vivre une pandémie. Notre pays a le taux de mortalité le plus élevé des 53 pays évalués”, a déclaré Kenia López, présidente de la Commission sénatoriale des droits de l’homme.