Accueil News Santé Coronavirus : Vous nous posez des questions sur les vidéos d’une soirée...

Coronavirus : Vous nous posez des questions sur les vidéos d’une soirée au Théâtre Barceló de Madrid

COVID-19 :

Vous nous avez demandé via notre service de vérification WhatsApp (+34627 28 08 15) des vidéos dans lesquelles plusieurs personnes sont vues danser en chantant, pas de masque, la musique qui joue dans une discothèque. Certains utilisateurs assurent sur les réseaux sociaux que la célébration a eu lieu le jeudi 21 janvier au théâtre Barceló, dans le centre de Madrid, et que l’agglomération de personnes vues sur les images violerait la réglementation anti-COVID-19.

La police municipale fait remarquer à Newtral.es qu’elle n’a pas agi dans la salle ignorant qu’une fête avait lieu enfreindre les règlements. Du théâtre Barceló, ils affirment que les protagonistes ont été expulsés, présentent leurs excuses et annoncent qu ‘”ils renforceront les mesures internes nécessaires pour s’assurer qu’un événement de ces caractéristiques ne puisse plus se reproduire”. C’est ce que nous savons.

Fête au Théâtre Barceló avec des DJ invités

Jeudi dernier, le 21, le Théâtre Barceló a présenté la fête “avec son nouveau format LIFE.LOVE.MUSIC”, entre 17h30 et 22h00. Le lieu a rapporté, également via les réseaux sociaux, que pour accéder à l’événement, c’était “requis pour faire une réservation à travers le Web »pour ne pas« manquer de table ». Afin de “profiter avec un maximum de tranquillité”, ont-ils ajouté, “nous prenons des mesures de sécurité extrêmes contre COVID-19 “.

Affiche informative de la fête du jeudi 21 au Théâtre Barceló. Source: Théâtre Barceló

L’affiche a également informé sur les DJ qui joueraient pendant la session: Quike AV, Ivan MG, Álex Ortíz, Chino et Raiboc. Depuis le compte Instagram de ce dernier, public à l’époque, l’une des vidéos dans lesquelles on voit des gens danser a atteint Newtral.es.

Les images ce que nous venons de recevoir, de ce compte déjà fermé, sont accompagnés de la date, le 21 janvier, et l’heure, 23h57, bien que la vidéo de Robic ait déjà été postée sur son compte depuis deux heures au moment de la diffusion de la vidéo.

Que dit le règlement anti-COVID-19 pour les boîtes de nuit?

Les discothèques ont fonctionné comme des bars dans la Communauté de Madrid depuis le 15 octobre de l’année dernière en vertu de l’arrêté 1342/2020 du ministère de la Santé de Madrid, qui stipule que «l’espace destiné à une piste de danse (…) peut être activé pour installer des tables ou des groupes de tables en maintenant toujours la distance de sécurité interpersonnelle appropriée d’au moins 1,5 mètre entre clients ».

Concernant les limitations de capacité, les discothèques étant considérées comme des bars, elles sont régies par l’ordonnance 668/2020, du 19 juin, qui, dans sa vingt-deuxième disposition, dicte que «l’occupation maximale par table ou groupe de tables ce sera six personnes».

Aussi que ce type d’établissement “ne peut excéder cinquante pour cent de sa capacité de consommation à l’intérieur des locaux, le service de bar n’est pas autorisé ».

Concernant l’utilisation du masque, le même ordre, dans sa septième disposition, explique que “ne sera pas exécutoire»Pendant« la consommation de boissons et d’aliments », comme cela peut être le cas. De plus, la fermeture de l’hôtellerie et de la restauration au moment de la fête a commencé à 22 heures, et le couvre-feu à 23 heures pour le reste.

Que dit la police?

De Newtral.es nous communiquons avec la police municipale de Madrid et ils nous ont dit qu’ils n’avaient fait “aucune intervention dans le théâtre Barceló” parce que ils n’avaient pas de “préavis” qu’une fête avait lieu.

«Une patrouille a traversé la zone et a vu qu’il y avait des gens dans la zone sans se conformer à la réglementation en termes de distance et d’utilisation des masques et une sanction a été imposée«Sur la voie publique, mais pas sur les lieux, ont-ils précisé.

Excuses de la discothèque

Le Théâtre Barceló a reconnu dans un communiqué que les images proviennent de l’intérieur de son établissement mais que ce sont “un événement ponctuel et extraordinaire, dans le cadre de la fin de la séance et à la suite d’une réaction spontanée d’une partie du public, située dans une zone bien précise de la salle ».

En ce qui concerne les personnes qui apparaissent dans les enregistrements, le Théâtre Barceló «veut faire comprendre» que «immédiatement après les images, le personnel de contrôle d’accès de la salle a réagi avec la plus grande rapidité expulser des lieux au groupe de personnes »qui y figure pour, ajoute-t-il,« non-respect des réglementations sanitaires ».

Il annonce qu’il “renforcera les mesures internes nécessaires pour garantir” qu’un événement similaire à celui qui s’est produit “puisse se reproduire” et envoie un message d’excuses “Tant devant l’opinion publique que devant les responsables de la santé et les collègues du secteur des loisirs et du divertissement qui peuvent se sentir affectés par les images diffusées.”

Sources:

Annonce de la fête au Théâtre Barceló le 21 janvier. Théâtre Barceló. Twitter du Théâtre Barceló Raiboc Instagram, l’un des DJ présents à la séance ORDRE 1342/2020, du 14 octobre, du Ministère de la Santé, qui modifie l’ordonnance 668/2020, du 19 juin, mettre en place des mesures préventives pour faire face à la crise sanitaire causée par le COVID-19. Journal officiel de la Communauté de Madrid (BOCM). Arrêté 668/2020, du 19 juin, du ministère de la Santé, qui établit des mesures préventives pour faire face à la crise sanitaire causée par le COVID-19 une fois la prolongation de l’état d’alarme établi par l’arrêté royal terminé 555/2020, du 5 juin. BOCM. Communiqué du Théâtre Barceló sur les images diffusées sur les réseaux sociaux. Twitter du Théâtre Barceló. ORDONNANCE 20/2021, du 15 janvier, du ministère de la Santé, par laquelle des mesures temporaires et exceptionnelles spécifiques sont adoptées pour des raisons de santé publique pour contenir le COVID-19 dans la Communauté de Madrid. BOCM.