Accueil News Santé Israël achète des vaccins à la Russie pour les échanger contre des...

Israël achète des vaccins à la Russie pour les échanger contre des prisonniers en Syrie

Israël aurait payé presque un million d’euros vers la Russie pour l’achat de vaccins contre le coronavirus à destination de la Syrie dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers entre la Syrie et Israël conclu avec la médiation de Moscou. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré que “Pas un seul vaccin israélien” n’a été inclus dans l’accord, mais n’a pas nié avoir été payé pour les vaccins russes.

Des sources israéliennes citées par la presse du pays ont rapporté que 1,2 million de dollars (environ 990 000 euros) ont été payés dans le cadre de l’accord pour le libération d’un citoyen israélien qui est entré sur le sol syrien. Deux pasteurs syriens emprisonnés en Israël font également partie du pacte, annoncé vendredi par Netanyahu.

Dès le départ, la presse israélienne a rapporté qu ‘”un aspect central de l’accord” ne pouvait pas être publié en raison de la censure militaire, qui est en vigueur en Israël en ce qui concerne les questions de sécurité nationale. “La question serait très controversée pour la population israélienne”, a rapporté le journal ‘The Times of Israel’.

Moscou aurait également demandé que la clause soit secrète, et les médias d’Etat syriens ont rejeté les “fausses informations” sur cet accord. En Syrie, la campagne de vaccination n’a pas encore commencé.

Cependant, le Premier ministre Netanyahu a déclaré samedi que “pas un seul vaccin israélien COVID-19 ne s’est attaqué à ce problème”. “Nous avons ramené la jeune femme et j’ai remercié le président (Vladimir) Poutine pour cela, mais je respecte la demande de la Russie de ne rien dire de plus”, a-t-il déclaré.

Gymnases pour vaccinés uniquement

“Quelle joie d’être de retour à l’entraînement!” Avec sa tenue de sport, Tom John est allé à sa salle de sport ce dimanche, qui a rouvert, mais uniquement pour les personnes vaccinées contre le covid-19. Le gouvernement israélien a décidé dès ce dimanche de rouvrir les centres commerciaux et les magasins de rue pour l’ensemble de la population, dans le cadre de son troisième manque de définition depuis le début de la pandémie.

Mais d’autres endroits restent réservé uniquement aux personnes avec une “carte verte”, ce qui signifie qu’ils ont reçu la deuxième dose du vaccin pendant au moins une semaine ou qu’ils se sont rétablis de la maladie.

Tom John, dans la trentaine, s’est connecté à son application de gym et a saisi sa «carte verte», un certificat en ligne du ministère de la Santé qui prouve dans son cas qu’il a reçu la deuxième dose du vaccin. Pfizer / BioNTech, comme expliqué à l’..

«Cliquez ici pour télécharger le certificat de la carte verte», notre jeune homme, qui reprend l’entraînement en salle après plusieurs mois d’interruption.

«Tout le monde ici a une carte verte (…) et je me sens en sécurité. De plus, la salle de gym est prudente, ils nettoient le matériel, et il n’y a pas trop de monde comme d’habitude. Il y a peu de monde, je me sens bien et je suis content de reprendre le sport », dit-il.

Ora Davidovicz, 90 ans, contrôle à peine son impatience à la porte de la salle de sport avec piscine, située au cœur de Tel-Aviv.

«Je n’ai pas été à la piscine depuis presque un an, je suis impatiente, je comptais les jours parce que j’adore nager», raconte la femme.

«J’ai apporté mon certificat, qui montre que j’ai été vacciné. Maintenant, j’ai juste besoin de mettre mon maillot de bain et d’aller nager! “

Netanyahu dans la salle de gym

Dans l’une des campagnes de vaccination contre le covid-19 les plus rapides au monde, en Israël, plus de 4,3 millions de personnes, 48% des 9 millions qui vivent dans le pays, ont été vaccinées avec au moins une dose du vaccin Pfizer / BioNTech depuis Décembre, et environ 2,9 millions de personnes ont déjà reçu la deuxième dose.

Des études israéliennes récentes évaluent l’efficacité du vaccin à 95% une semaine après la deuxième dose et à 85% entre deux et quatre semaines après la première dose.

En tenue de sport et en t-shirt noir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu est allé dans une salle de sport samedi soir de Petah Tikva, près de Tel-Aviv, et a invité les millions d’Israéliens munis d’une «carte verte» à se rendre dans les lieux ouverts aux personnes vaccinées.

“N’importe qui avec cette carte verte peut aller dans les gymnases, les cinémas et bientôt dans les restaurants et les avions”, a-t-il déclaré, exhortant les Israéliens à se faire vacciner.

Compte tenu de la durée de l’administration de la deuxième dose et des personnes qui se sont rétablies de la maladie, le ministère de la Santé estime à 3,2 millions de personnes les Israéliens qui peuvent désormais obtenir cette autorisation.

Tras los gimnasios, los restaurantes y los bares estarán autorizados a volver abrir su puertas a partir del 7 de marzo, en este país que llegó a tener un máximo de 10.000 casos diarios a mediados de enero pero que bajó a unos 4.000 nuevos casos diarios en l’actualité.

Selon les chiffres officiels, en Israël, plus de 747 000 personnes ont été infectées par le covid-19, dont environ 5 600 sont mortes depuis le début de la pandémie.

Dans l’espoir de limiter la propagation des variantes, le gouvernement a interdit fin janvier les vols internationaux à destination et en provenance d’Israël, à l’exception des cargos et à quelques exceptions près.

Les vols devaient reprendre ce week-end, mais les autorités ont reporté cette date limite au 6 mars.