Accueil News Santé La Chine ajoute sept nouveaux cas de coronavirus, tous de l’étranger

La Chine ajoute sept nouveaux cas de coronavirus, tous de l’étranger

Des cas importés ont été détectés le dernier jour à Shanghai (trois), au Sichuan (deux), au Liaoning (un) et à Guangzhou (un).

Chine connecté samedi sept nouveaux cas de coronavirus, Tout le monde venant de l’étranger, sans aucune contagion par transmission locale, rapporté aujourd’hui Commission nationale de la santé.

Des cas importés ont été détectés dans Shanghai (trois), Sichuan (deux) Liaoning (un et Canton (une).

Samedi, 38 cas ont été libérés, 705 contacts proches des personnes infectées n’étaient plus sous surveillance médicale et trois cas graves ont été réduits par rapport à la veille.

Les cas actifs en provenance de l’étranger s’élevaient à 193, aucun d’entre eux graves, sur un total de 4 928 infections importées enregistrées depuis le début de l’épidémie, qui n’ont causé aucun décès.

Le nombre total de cas actifs s’élève à 423, dont deux graves, sur les 89 831 détectés depuis décembre 2021, qui ont causé 4 636 décès.

Depuis, un total de 976 157 contacts proches des personnes infectées ont été retrouvés, dont 7 929 sont toujours sous surveillance médicale.

Concernant les cas asymptomatiques, que la Chine ne considère pas comme des cas confirmés tant qu’ils ne présentent pas de symptômes, vendredi six nouveaux infectés ont été détectés, tous de l’étranger, tandis qu’un asymptomatique a continué à gonfler la liste des confirmés.

316 cas de ce type sont toujours en observation, dont 274 à l’étranger.

Dans la ville semi-autonome de Hong Kong, il y a 289 cas actifs parmi les 10 848 détectés depuis le début de l’épidémie, qui a fait 197 décès.

Depuis la fin du mois de décembre dernier, le nord-est de la Chine a subi plusieurs flambées de SRAS-CoV-2, le pire depuis mars 2020, plus précisément dans les provinces de Hebei, Heilongjiang, Jilin et aussi dans certains quartiers de Pékin.

Les autorités ont appliqué des confinements sélectifs, effectué des tests massifs dans les zones les plus touchées et mis en quarantaine les contacts étroits des personnes infectées.

Ces mesures semblent avoir permis de contenir les flambées, qui risquaient de s’aggraver avec les nombreux déplacements prévus pour les festivités du nouvel an lunaire, qui ont débuté le 12 février.

Au cours des 13 derniers jours, la Chine n’a enregistré qu’un seul cas de contagion locale dans le pays dimanche dernier, dans la province nord-est du Hebei.

Avec des informations d’.