Accueil News Santé L’Andalousie réduit son taux de plus de 40% en une semaine le...

L’Andalousie réduit son taux de plus de 40% en une semaine le jour où elle atteint 8000 décès dus à Covid

La troisième vague ou tsunami provoquée par le coronavirus commence à retourner à la mer, révélant toutes les destructions causées en Andalousie. Si elle a atteint 8 000 décès, cette deuxième et surtout la troisième vague, ont fait plus de morts que la première, malgré les mesures décrétées pour prévenir les infections. Ce virus est totalement imparable, les nouvelles souches et l’impossibilité de trouver des mesures efficaces pour arrêter le coronavirus ont poussé tout le monde à lutter contre cette pandémie avec les mêmes outils. L’Andalousie a réussi à réduire son taux de plus de 40% en une semaine.

L’Andalousie dépasse les 8000 décès après avoir ajouté 69 en une seule journée

La la vague de destruction du coronavirus a brisé 8 000 familles andalouses. Certains d’entre eux ont perdu plus d’un membre à cause de cette maladie. Le coronavirus reste l’une des maladies infectieuses les plus inconnues, l’incapacité de savoir comment il se propage rend quasiment impossible son arrêt. La seule façon d’abaisser les indicateurs est de rester à la maison.

Les restrictions de mobilité, ajoutées au couvre-feu, ont empêché davantage d’infections et ont réduit les indicateurs. Mais leur manière d’agir est encore mal connue, certaines des nouvelles infections seront asymptomatiques et d’autres auront besoin d’une assistance médicale et finiront même par mourir. Au cours des dernières 24 heures, 69 personnes au total sont décédées des suites de ce virus.

Les 69 décès de ce jour sont inférieurs aux 83 de jeudis, 77 le mercredi et 113 le mardi, mais ils sont supérieurs à 38 le lundi et à 44 le dimanche. Les décès enregistrés ce vendredi sont nettement inférieurs aux 127 il y a sept jours, lorsque les pires données de la pandémie ont été enregistrées. Séville est la province qui compte le plus de décès avec 18, suivie de Cadix avec 15, Grenade avec 14, Malaga avec douze, Huelva avec quatre, Almería avec trois, Cordoue avec deux et Jaén avec un.

2293 nouveaux cas de Covid-19 en Andalousie

Les infections continuent à être enregistrées par milliers, mais avec un chiffre bien inférieur à celui des jours passés. Les 2293 positifs ce vendredi représentent le chiffre quotidien le plus élevé jusqu’ici cette semaine, mais ils sont quelque peu inférieurs aux 3097 de vendredi dernier. Entre les deux, 1803 infections ont été ajoutées jeudi, 1788 mercredi, 972 mardi, le chiffre le plus bas en un mois et demi, 1187 lundi, 2090 dimanche et 2796 samedi.

Les mesures décrétées par la Junta de Andalucía commencent à porter leurs fruits. À ce jour, Séville et Malaga sont les provinces qui totalisent le plus de cas, avec respectivement 523 et 510. En dessous de 500 infections se trouvent Cadix avec 456, Grenade avec 272, Almería avec 227, Cordoue avec 142, Jaén avec 114 et Huelva avec 49. Les chiffres sont nettement inférieurs à ceux des derniers jours, la lumière commence à être vue à la fin du tunnel de cette pandémie.

L’Andalousie augmente deux admissions en USI après sept jours avec des diminutions

Les hôpitaux andalous commencent à voir comment de moins en moins de patients atteints de coronavirus. Les rejets et l’absence de revenus sont le signe le plus visible que la propagation de ce virus sur l’ensemble du territoire ralentit. Au-delà du nombre d’infections, les données qui inquiètent le plus, outre les personnes décédées, sont les hospitalisations.

Les hôpitaux s’effondrent avant l’arrivée de nouveaux patients qui doivent être traités d’urgence. Le reste des maux sont passés à l’arrière-plan à la suite de cette pandémie. Le fait que de nombreux patients soient libérés permettra un retour à la normale en termes de poursuite de la planification des visites et des opérations qui attendaient que le danger soit moindre.

Les 2746 hospitalisés ce vendredi 2 234 personnes sont en dessous du pic de la troisième vague atteint le 2 février (4 980) et 732 en dessous de celui enregistré dans la seconde le 10 novembre (3 478). Les 626 patients en USI sont 109 de moins que les 735 du dimanche 7 février, lorsque le pic de la troisième vague a été enregistré. Ils dépassent encore le maximum atteint lors de la deuxième vague le 18 novembre (528) avec une différence de 98 et même plus que le pic de la première vague le 30 mars (439), avec une différence de 187.

La troisième vague est moins destructrice, mais vous ne pouvez pas encore baisser la garde. Il y a trop d’infections, des milliers de nouveaux positifs et des personnes qui ont besoin d’une assistance médicale. Il est tôt pour revendiquer la victoire, mais les chiffres sont toujours favorables. Le taux d’incidence cumulé en Andalousie est tombé ce vendredi à 341,2 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours, soit 31 points de moins que celui enregistré jeudi (372,2) et 241,5 points de moins qu’il y a sept jours (583,7).