Accueil News Santé L’Andalousie, sur la bonne voie, 1000 hospitalisés et 100 admissions en USI...

L’Andalousie, sur la bonne voie, 1000 hospitalisés et 100 admissions en USI de moins la semaine dernière

L’Andalousie continue d’avancer dans sa lutte contre le coronavirusSur la bonne voie entamée il y a quelques jours, elle a réussi à réduire le nombre de patients hospitalisés, 1 000 personnes ont pu rentrer chez elles. De plus, le nombre d’admis aux soins intensifs a été réduit, les personnes qui souffrent les plus terribles conséquences de ce virus le sont de moins en moins. Cette communauté autonome revient progressivement à la normale après une troisième vague qui a été la pire à ce jour, avec des chiffres jamais vus auparavant, malgré les mesures préventives décrétées, rien n’a empêché une augmentation des infections.

L’Andalousie enregistre 1220 cas, 870 de moins que dimanche dernier

Le premier indicateur qui s’est considérablement amélioré ces jours-ci est celui des personnes infectées. Aujourd’hui, dimanche 21 février 1220 nouveaux cas ont été enregistrés, 870 il y a moins de sept jours. Une bonne nouvelle qui vient après un confinement sévère et une fermeture d’activités non essentielles qui réduit la mobilité au maximum.

Les 1220 positifs ce dimanche représentent le chiffre le plus bas depuis mardi, quand 972 ont été ajoutés, le meilleur chiffre en un mois et demi, après les 1 634 de samedi, les 2 293 infections de vendredi, les 1 803 de jeudi et les 1 788 de mercredi. Lundi, il y en avait 1187. Les données parlent d’elles-mêmes dans cette apparente fin de la troisième vague.

Par provinces, Malaga est celle avec le plus de cas, avec 282, suivie de Séville avec 203, Cadix avec 191, Almería avec 180, Grenade avec 160, Cordoue avec 120, Jaén avec 45 et Huelva avec 39. La diminution des cas est considérable en quelques jours où la lutte pour contenir le virus en toute l’Andalousie et dans le monde entier. Les nouvelles souches, plus contagieuses ont marqué ces semaines où rien n’a réussi à arrêter cette maladie.

La pire partie de ces infections est prise par ceux qui finissent par perdre la vie à cause de ce virus. Les personnes les plus vulnérables sont celles qui en subissent les conséquences les plus graves. En seulement 24 heures, 39 morts à la suite de ce virus. Ils sont inférieurs à 46 samedi, 69 vendredi, 83 jeudi, 77 mercredi et 113 mardi, mais ils sont supérieurs à 38 lundi. Toute vie compte, même si elle n’en était qu’une, ce serait déjà un échec sanitaire et des mesures préventives utilisées pour arrêter l’avancée du coronavirus.

Cadix est la province qui compte le plus de morts avec 12, suivie de Séville avec dix, Malaga avec sept, Grenade avec cinq, Huelva avec deux et Jaén, Almería et Córdoba avec un chacun. Aucune province n’est épargnée par le terrible coup du coronavirus, dire au revoir à un être cher en ces temps de pandémie est presque inhumain.

L’Andalousie recule de 244 hospitalisés à 2333

L’Andalousie compte ce dimanche 21 février 2333 personnes hospitalisées pour le coronavirus, 244 de moins que la veille et 1056 de moins en sept jours, dont 581 en unité de soins intensifs (USI), 24 de moins que la veille et 96 de moins que dimanche dernier.

La troisième vague a été pire que les deux précédentes, avec des données qui ont dépassé tous les records. Malheureusement, il y a eu plus de victimes, atteignant plus de 120 personnes tuées en une journée et il y a également eu plus d’hospitalisations. La pression hospitalière a été énorme, mais heureusement, elle commence déjà à diminuer.

Loin du pic de la troisième vague atteint le 2 février (4980) et le 2 novembre 10 (3 478). La communauté autonome, c’est 375 patients du pic de la première vague du 30 mars 2020 (2708). Dans quelques jours, l’incidence de la première vague sera atteinte, en mars, les Andalous ont réussi à maintenir le coronavirus à des niveaux assez bas, mais les vagues qui sont arrivées plus tard ont presque réussi à assimiler ces données à celles d’autres communautés autonomes.

En ce qui concerne les patients hospitalisés, ceux admis à l’USI sont particulièrement préoccupants. Les 581 patients de l’USI font l’Andalousie ils dépassent encore le pic atteint lors de la deuxième vague le 18 novembre (528) avec une différence de 53 et encore plus celle de la première vague le 30 mars (439) avec une différence de 142. Le pic de la troisième vague (735) a été enregistré le dimanche 7 février. Ces patients continuent de s’améliorer petit à petit, mais l’Andalousie reste loin des valeurs qu’elle souhaite.

Malgré des données indiquant une amélioration considérable, Nous ne devons pas baisser la garde. La meilleure façon d’éviter une maladie infectieuse est de rester à la maison. Ce n’est qu’ainsi qu’une contagion qui peut arriver, comme on le voit avec les données des jours passés, avec des milliers d’infectés en une seule journée sera évitée. La bataille se poursuit en Andalousie et dans le monde entier, le coronavirus est toujours bien vivant.