Le pilote espagnol Joan Barreda

Pilote espagnol Joan Barreda EP

L’Argentin Kevin Benavides (Honda) affrontera la dernière étape du Dakar en tête de la catégorie moto, avec un avantage de 4:12 sur le Britannique Sam Sunderland (KTM), qui avec sa victoire dans la spéciale de ce jeudi devient deuxième.

Après Spécial 464 kilomètres chronométrés Entre Al’Ula et Yanbu, Kevin Benavides conserve la tête du classement général moto du Dakar.

Son avantage, en fait, grandit par rapport au deuxième classé Et c’est que Kevin Benavides avait débuté la journée avec une marge de 51 secondes sur l’Américain Ricky Brabec (Honda), décroché à 7h13 de la défense du titre qu’il a réalisé en 2020 dans une mauvaise journée pour ses intérêts.

Benavides affrontera ce vendredi la dernière étape en Arabie Saoudite, un parcours de 227 kilomètres de correspondance et 225 de spéciale à Djeddah, avec un revenu de 4:12 sur Sam Sunderland.

Au-delà de Benavides, Sunderland et Brabec, principaux prétendants aux trois premières places du classement, il a quitté ce jeudi retrait de l’espagnol Joan Barreda.

Le Honda Pilot il se battait pour la victoire d’étape lorsqu’il a sauté le point de ravitaillement. Au kilomètre 267, sa motocyclette a calé lorsqu’il est tombé en panne d’essence dans son réservoir. L’Espagnol a demandé l’assistance de l’équipe médicale et a été transporté en hélicoptère jusqu’au bivouac, déjà hors course.

Sa défaite encourage la lutte pour le top 5. L’Australien Daniel Sanders (+33: 05) est quatrième, poursuivi par l’Américain Skyler Howes (+49: 07) et l’Espagnol Lorenzo Santolino (+49: 26). Le top 10 est complété, en l’absence de la dernière spéciale, le Chilien Pablo Quintanilla, le Français Adrien van Beveren, le Slovaque Stefan Svitko et l’Autrichien Matthias Walkner.