L’avant-dernière étape de Rallye Dakar Cela n’a pas apporté de bonnes nouvelles dans la catégorie des voitures et c’est incontestablement une excellente nouvelle pour Stéphane Peterhansel. Monsieur Dakar a terminé à la deuxième place, derrière le Qatar Nasser Al-Attiyah, qui n’a pu couper que 1:56 minutes au treize vainqueur de la course, qui si rien ne se passe – très rare – remportera à nouveau le titre ce vendredi à Djeddah. Carlos Sainz Il a terminé troisième près des deux références de la catégorie et terminera à la même position un Dakar dans lequel il n’a pas réalisé ses meilleurs sentiments.

Sur les motos, Kevin Benavides affrontera la dernière étape en tant que premier classé et meilleur prétendant à la victoire après avoir subi l’assaut d’un spectaculaire Sam Sunderland, qui a triomphé dans le set et est un peu plus de quatre minutes derrière la Honda argentine au général.

Le spécial, 464 et qui a couru entre Al-Ula et Yanbu, n’a pas apporté de bonnes nouvelles pour la participation espagnole, malgré la consolidation de Lorenzo Santolino dans le top 10 du classement général. Joan Barreda, qui a commencé l’étape comme un coup de feu, a fini par abandonner le Dakar en raison d’un grave échec dans lequel il a raté le point de ravitaillement, ce qui l’a fait tomber en panne d’essence au milieu de l’essai.

Peterhansel affrontera la dernière spéciale ce vendredi, un total de 225 kilomètres entre Yanbu et Jeddah, avec plus de 15 minutes d’avance sur Al-Attiyah, il suffira donc de ne pas se tromper pour régner en voiture pour la huitième fois. De son côté, Sainz vise la troisième place à plus d’une heure de retard sur Peterhansel, qui conquiert le Dakar 30 ans après son premier titre.