«La force défensive est la clé, nous n’avons pas donné de corner ni de remise en jeu. Nous ne sommes pas en difficulté, le jour où vous ne réussissez pas, vous ne gagnerez pas avec solvabilité, mais vous gagnez ou vous tirez au sort », reconnaît l’entraîneur du club Mierense.

Le Caudal, invaincu sur ce parcours, fait désormais face à un calendrier plein de matchs. Sans répit, demain il rendra visite à Lenense, dans le match reporté de la deuxième journée. Le week-end, le Navarro passera par l’Hermanos Antuña. Et la semaine suivante, mercredi, Caudal jouera à domicile contre Praviano. Il clôturera le carrousel de cinq matchs en quinze jours en visitant Mosconia.

De l’avis de Chuchi Collado, la pause de trois semaines dans la compétition était une erreur, ce qui les amène désormais à avoir un calendrier très chargé. “On voit que nous avons eu tort d’arrêter la compétition, il faut jouer quelques mercredis d’affilée. Cela va affecter les résultats, dans des équipes sans personnel pendant la semaine … », souligne le technicien Caudal, qui reconnaît également que« nous les aurons tous, mais il y a des équipes qui vont être assez épuisées ».

El Caudal se rendra à El Sotón demain. Il le fera dans l’espoir que Pelayo, Keko et Jandrín, les joueurs absents, soient déjà disponibles. “Le jeu s’améliore toujours avec les victoires et les points, ce qu’il nous faut maintenant c’est la solidité, donc nous devons ajouter des points, car à partir de là, nous gagnons plus de confiance”, explique Chuchi Collado à propos de ses espoirs pour les prochains matchs .

“On a retrouvé l’intensité du rythme et du jeu, j’en suis content”, souligne le coach de flow à propos des sentiments que l’équipe a transmis ces deux semaines sur le retour à la compétition. Dans le même temps, il souligne la mauvaise première mi-temps contre Ceares.

Le match de demain sera spécial pour Chuchi Collado, en raison de son passé à Lenense, à la fois en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. «Je vis à Pola de Lena et je suis voisin de Domingo, l’ouvrier des services publics. Rendez-vous et parlez de football. Ce sera spécial de jouer à nouveau à El Sotón, mais le public me manquera », confie l’entraîneur du club noir et blanc.

En tant que joueur dans les rangs de Lenense, et à peine sorti de son jeune âge, Chuchi Collado a réussi à monter en troisième division. Il est retourné à Pola de Lena près de deux décennies plus tard en tant qu’entraîneur, et il l’a fait pour sceller deux promotions en trois ans, la première en 2011 à Preferred Regional, et deux ans plus tard, en 2013, à la troisième division.